Christine Normandin parle des gains importants du Bloc

Louise Bédard lbedard@canadafrancas.com

Christine Normandin parle des gains importants du Bloc
La députée Christine Normandin indique que le Bloc québécois est en veille électorale. (Photo : : Le Canada Français - Jessyca Viens Gaboriau)

POLITIQUE. Dressant le bilan de la dernière session parlementaire, la députée de Saint-Jean à la Chambre des communes, Christine Normandin, estime que le Bloc québécois a réalisé des gains importants pour le Québec.

Les travaux du parlement ont pris fin alors que les rumeurs de déclenchement d’élections par le premier ministre Justin Trudeau se font de plus en plus persistantes. Mme Normandin indique que son parti demeure en veille électorale. Pour sa part, elle ne prévoit pas prendre de longues vacances cet été. Pour l’instant, la députée n’a qu’un seul adversaire: Jeremy Fournier du Nouveau parti démocratique. Le Parti libéral du Canada et le Parti conservateur n’ont pas encore annoncé de candidature dans Saint-Jean.

Mme Normandin évoque la possibilité d’un autre scénario avec la prorogation de la session, un nouveau discours du trône à la rentrée de l’automne et des élections au début de l’an prochain.

BILAN

L’heure est déjà au bilan et Mme Normandin considère que son parti a obtenu des gains importants au chapitre de la reconnaissance que les Québécois forment une nation dont le français est la seule langue officielle et commune. Le parlement, à l’exception des libéraux, s’est également prononcé en faveur de l’application de la loi 101 aux entreprises de juridiction fédérale au Québec. Cependant, tous les autres partis ont voté contre un autre projet de loi qui aurait fait en sorte que la connaissance suffisante du français soit exigée pour obtenir la citoyenneté canadienne à partir du Québec.

Le Bloc québécois se félicite d’avoir coupé les vivres au projet de commission pancanadienne des valeurs mobilières, auquel le Québec est vivement opposé depuis des décennies. Il a permis l’adoption du projet de loi C-10 sur le soutien à la culture.

Certains diront que le Bloc québécois fait la démonstration que le Québec peut progresser dans la fédération canadienne. La députée a pris part très activement aux interventions sur le français aux Communes. Elle répond que le Québec n’a pas intérêt à prendre des coups et qu’il n’y a pas de contradiction entre chercher à obtenir le plus possible pour le Québec et promouvoir sa souveraineté.

ASSURANCE-EMPLOI

Mme Normadin fait valoir que le Bloc a réussi aussi à créer des consensus. « Nous avons rallié la Chambre des communes en faveur d’une hausse de la pension de vieillesse de 110 $ de tous les 65 ans et plus. Nous avons également obtenu l’appui des parlementaires à notre projet de loi Émilie Sansfaçon visant à faire passer les prestations de maladie de l’assurance-emploi à 50 semaines. Ce sont là deux combats que nous n’abandonnerons jamais », déclare Christine Normandin.

Elle ajoute que le Bloc a fait progresser le projet de loi C-216 concernant la gestion de l’offre et visant à faire respecter les parts de marchés des producteurs agricoles à la suite de la signature des grandes ententes commerciales.

La pandémie a monopolisé l’actualité depuis plus d’un an. « Nous étions là pour aider les Québécois à traverser la crise. Nous avons travaillé d’arrache-pied pour faire adapter les programmes fédéraux aux différents types de travailleurs, notamment les travailleurs autonomes, ainsi qu’aux différents modèles de PME », indique la députée de Saint-Jean. Dans le cadre de la relance post-COVID, elle veut continuer à faire pression pour le soutien aux cabanes à sucre et aux petits festivals pour assurer leur pérennité.

ENJEUX LOCAUX

Mme Normandin continuera d’avoir à l’œil l’avenir de l’aéroport de Saint-Jean et de la tour de contrôle même si Nav Canada, l’organisme qui assure les services de contrôle de la circulation aérienne, a décidé de la maintenir pour le moment.

Le 25 juin, le caucus des députés bloquistes des comtés riverains du Richelieu se réunissait à Chambly. La sécurité nautique (vitesse des embarcations), la protection environnementale de la rivière et le tourisme étaient à l’ordre du jour dans la perspective d’adopter une vision intégrée.

Le Bloc québécois pourrait organiser une tournée des régions à propos de la main-d’œuvre étrangère. Si tel est le cas, la députée de Saint-Jean y participera activement. La pénurie de travailleurs se fait sentir non seulement dans le milieu agricole, mais aussi dans plusieurs autres secteurs, note Mme Normandin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires