Les pompiers de Sainte-Clotilde veulent rétablir leur réputation

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Les pompiers de Sainte-Clotilde veulent rétablir leur réputation
La caserne de pompiers de Sainte-Clotilde. (Photo : : Coup d'oeil - Marc-André Couillard)

À la suite de la parution de l’article intitulé « Les pompiers veulent que le service des incendies soit réorganisé », dans l’édition du Coup d’œil du 17 juin, les pompiers de la caserne 37 tiennent à se dissocier des affirmations qui ont été faites par leur collège et président du syndicat de l’époque, Alexandre Beaudoin-Vachon. Ce dernier a remis sa démission peu de temps après la publication de cet article, fait remarquer Valérie Roussy, qui est pompière à Sainte-Clotilde et secrétaire du syndicat des pompiers de cette municipalité. 

Dans cette publication, M. Beaudoin-Vachon faisait état d’un certain dysfonctionnement du service des incendies de Sainte-Clotilde. Il citait notamment le problème de la rétention des pompiers en poste, la difficulté à en recruter de nouveaux, l’absence de garde interne et externe et les nombreux changements au poste de direction en peu de temps. 

« Cet article a eu l’effet d’une bombe au sein de notre équipe, explique Mme Roussy, dans un courriel qu’elle a fait parvenir au journal, quelques semaines après la parution de l’article. Cette parution a eu des effets négatifs pour notre réputation aux yeux de notre population et des autres services avoisinants. »

OPINION PERSONNELLE

Mme Roussy affirme avoir consulté tous les membres de la brigade avant de faire cette sortie publique, ce que M. Beaudoin-Vachon n’aurait pas fait, dit-elle.  

« Le pompier que vous avez interviewé a donné son opinion personnelle à propos du service et de la direction et n’a consulté aucun autre membre, précise Mme Roussy. Il a même donné sa démission quelques jours après la parution. »

Si elle concède qu’il y a eu plusieurs changements de direction au cours de l’hiver 2020-2021, Mme Roussy assure que le directeur qui est en place a toute la confiance de la brigade. 

« Divergences d’opinions et tensions étaient au rendez-vous au niveau de l’état-major, mais la mise en place de la nouvelle direction, soit la nomination du directeur par intérim Benoit Tardif, est venue remettre les pendules a l’heure, affirme la pompière. La relation avec la direction de la municipalité est exemplaire, avec M. le maire, la directrice générale et tous les autres! Le sourire est revenu dans le visage des pompiers. Les formations vont bon train et plusieurs nouvelles embauchent ont eu lieux. En fait, tout est parfait, et ce, depuis bien avant la publication dans le journal. »

ATMOSPHÈRE

À la suite de la parution de cet article, les pompiers ont fait parvenir une lettre à la municipalité et au directeur du service des incendies pour leur témoigner leur confiance.

« L’ambiance est super à la caserne et on a de beaux projets en vue », conclut Mme Roussy.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires