Pénalisés après avoir reçu la PCU: la députée Christine Normandin réclame un traitement juste pour les aînés

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Pénalisés après avoir reçu la PCU: la députée Christine Normandin réclame un traitement juste pour les aînés
La députée de Saint-Jean, Christine Normandin. (Photo : : Le Canada Français - Jessyca Viens Gaboriau)

AÎNÉS. La députée de la circonscription fédérale de Saint-Jean, Christine Normandin, dénonce ce qu’elle qualifie d’un abus de la part du gouvernement fédéral, qui réduit les prestations du Supplément de revenu garanti (SRG) à des aînés, parce qu’ils ont dû avoir recours à la prestation canadienne d’urgence (PCU).

« Ces aînés à faible revenu ont vu leurs prestations de SRG fortement amputées, voire complètement radiées, parce qu’ils ont eu recours, en toute conformité, à la prestation canadienne d’urgence, déplore la députée. Encore une fois, ce sont les Québécoises et les Québécois les plus vulnérables et les plus précaires financièrement qui font les frais d’un traitement injuste du gouvernement libéral. Justin Trudeau doit corriger le tir. »

APPELS

L’équipe de bureau de la députée Christine Normandin indique avoir reçu plusieurs appels de la part d’aînés touchés par ces circonstances.

« Le gouvernement fédéral devrait à tout le moins considérer les prestations de la PCU comme un revenu d’emploi ou de travail indépendant aux fins du calcul des montants du SRG afin de minimiser l’impact de cette prestation d’urgence ponctuelle sur la capacité des aînés à vivre dignement aujourd’hui », pense le député Gabriel Ste-Marie, porte-parole en matière de Finances pour le Bloc Québécois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires