Quatre ados à l’origine de l’aménagement d’un gym

Par Marie-Pier Gagnon
Quatre ados à l’origine de l’aménagement d’un gym
Sur la photo, les participants posent en compagnie des représentants municipaux: Frédéric Savard, la conseillère Julie Brosseau, Anthony Ménard, le maire par intérim Sylvain Raymond, le coordonnateur du projet Frédéric Plasse, Édouard Foisy, Ève Maillé, la coordonnatrice aux loisirs de la municipalité Julie Gagnon et le conseiller Éric Lachance. (Photo : : Le Canada Français - Julien Saguez)

La municipalité de Saint-Blaise-sur-Richelieu a inauguré, le 16 septembre, sa nouvelle salle d’entraînement située dans le complexe sportif de la municipalité. Un projet réalisé grâce à l’initiative de quatre adolescents dans le cadre du programme ImplicAction Jeunesse Rurale.

Directeur des programmes au Centre de plein air L’Estacade, Frédéric Plasse parle avec fierté du travail accompli par les quatre adolescents de Saint-Blaise-sur-Richelieu dans le cadre du projet ImplicAction Jeunesse Rurale. C’est à son organisme que la MRC du Haut-Richelieu a confié la gestion du programme en 2019. 

Au total, 25 jeunes âgés de 12 à 17 ans de cinq municipalités ont eu accès à des ateliers et formations pendant près d’un an – le programme a commencé à l’automne 2019, mais a vu son calendrier modifié en raison de la pandémie – avant ultimement d’entamer la réalisation d’un projet de leur choix. Seul critère, ce projet devait avoir un impact positif dans leur communauté.  

SALLE D’ENTRAÎNEMENT

L’idée d’une salle d’entraînement a rapidement fait son chemin auprès des quatre participants de Saint-Blaise-sur-Richelieu, soit Édouard Foisy, Ève Maillé, Anthony Ménard et Frédéric Savard. « Ils ne voulaient pas faire un gym jeunesse, mais un gym inclusif qui serait accessible à tous », explique M. Plasse. Une idée acceptée par la Municipalité. « L’Estacade et la Municipalité étaient là pour les accompagner dans la réalisation, mais c’était vraiment leur projet à eux », précise M. Plasse. Les adolescents ont entre autres dû évaluer les frais liés au projet, passer par un processus de soumissions et, évidemment, faire une recherche de fonds et de subventions pour couvrir les coûts. 

La Municipalité, qui était alors à la recherche d’une façon de promouvoir l’activité physique auprès de ses citoyens, a décidé d’appuyer la démarche en offrant une subvention de 13 000$, principalement pour l’achat d’équipement neuf. Il a également été convenu que la salle d’entrainement s’ajouterait aux installations du complexe sportif dans une salle qui se cherchait une nouvelle vocation.

OUVERTURE OFFICIELLE

Quelques mois plus tard, la salle d’entraînement est officiellement accessible aux citoyens sur les heures d’ouverture habituelles du complexe sportif et selon les tarifs en vigueur de ce dernier. Quelques règles, dont l’obligation d’être au moins deux personnes sur place en l’absence du surveillant, entourent son utilisation. 

Maire par intérim, Sylvain Raymond affirme être très satisfait du résultat final. « On est très contents parce que c’est un projet qui va perdurer dans le temps et ça apporte une offre de loisir supplémentaire aux gens », dit-il. Il voit également beaucoup de positif dans le programme ImplicAction Jeunesse Rurale qui permet aux jeunes de s’impliquer activement dans leur communauté. 

« Je crois fermement que chaque opportunité de leadership est bonne à prendre pour des jeunes à cet âge et que c’est très formateur pour eux », dit-il.  Lors du dévoilement officiel, ce dernier était accompagné de deux autres conseillers municipaux, soit Julie Brosseau et Éric Lachance. La coordonnatrice des loisirs, Julie Gagnon, était également présente. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires