Nouvelle députée dans Brome-Missisquoi: Pascale St-Onge nommée ministre 

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Nouvelle députée dans Brome-Missisquoi: Pascale St-Onge nommée ministre 
Pascale St-Onge (à gauche), fait son entrée au conseil des ministres. On la voit ici en présence de la nouvelle ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly.  (Photo : : Le Reflet du Lac - Pierre-Olivier Girard)

Pascale St-Onge, la nouvelle députée de la circonscription fédérale de Brome-Missisquoi, qui couvre notamment Noyan et Saint-Georges-de-Clarenceville, fait son entrée au Conseil des ministres. 

L’honorable Pascale St-Onge a été nommée ministre des Sports et ministre responsable de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec par le ministre Justin Trudeau, le 26 octobre.

RÉACTION

« Je suis honorée de me joindre au Conseil des ministres et remercie le premier ministre Justin Trudeau pour sa confiance, a-t-elle commenté sur sa page Facebook officielle. C’est donc avec enthousiasme, professionnalisme, rigueur et ouverture que je compte m’acquitter de mes fonctions à titre de ministre des Sports et ministre responsable de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec. Ce sera un immense plaisir et un défi extraordinaire que de travailler avec l’ensemble des collègues de même qu’avec les nombreux intervenants au Québec et partout au pays à la mise en place d’une relance verte, féministe et inclusive et à la promotion d’une pratique sportive sécuritaire et accueillante. »

PORTRAIT

Sur le site Internet officiel du premier ministre du Canada, on décrit Mme St-Onge comme une défenseure de l’égalité, de la démocratie et de la justice sociale. On dit qu’elle est réputée pour son grand leadership et sa capacité à trouver des solutions efficaces et concrètes à des enjeux complexes.

La nouvelle ministre réside à Orford depuis 2018. 

EXPÉRIENCE

Titulaire d’un baccalauréat en études littéraires de l’Université du Québec à Montréal et d’un certificat en journalisme de l’Université de Montréal, Mme St-Onge a occupé le poste de secrétaire générale et de présidente de la Fédération nationale des communications et de la culture, avant de devenir députée et ministre. À ce titre, elle a supervisé des études qui ont mené à l’élaboration de politiques publiques, elle a participé à la création et à l’adoption de programmes de soutien à la presse écrite et elle a contribué à l’instauration de politiques et de programmes conçus pour aider les médias et le milieu culturel à s’adapter à la transition vers le numérique.

Elle s’est aussi impliquée dans l’acquisition du Groupe Capitales Médias et dans sa transformation en une coopérative qui a permis à ses journaux quotidiens de survivre et de poursuivre leur mission.

ÉLECTION

Mme St-Onge a été élu lors de l’élection fédérale du 20 septembre, l’emportant par 197 voix sur la candidate du Bloc Québécois, Marilou Alarie.

Cette dernière avait demandé un recomptage, qui a finalement été annulé à la demande de la candidate perdante, confirmant ainsi la victoire de Mme St-Onge. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires