Le nombre d’entreprises biologiques en hausse de 35% 

Par Stéphanie MacFarlane
Le nombre d’entreprises biologiques en hausse de 35% 
La fromagerie Au Gré des Champs, située sur le rang Saint-Édouard, à Saint-Jean-sur-Richelieu, détient sa certification biologique depuis septembre 2002.  (Photo : : Archives - Jessyca Viens Gaboriau)

La certification biologique gagne en popularité au Québec, et le Haut-Richelieu n’y fait pas exception. Le nombre d’entreprises ayant une telle certification dans la région a bondi de 35% depuis 2019, selon des données cumulées par le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV). 

En septembre 2019, le Haut-Richelieu comptait 37 entreprises agroalimentaires certifiées biologiques. En novembre 2021, elles étaient désormais 50. 

L’appellation biologique a célébré ses 20 ans le 1er février 2020. Dans la région, les plus anciennes certifications ont été délivrées en 2002 à la fromagerie Au Gré des Champs et à la meunerie La Milanaise. Cette dernière a été fondée en 1982, mais ne s’est installée à Saint-Jean-sur-Richelieu qu’en 2015. 

Les entreprises ayant une certification biologique œuvrent dans des domaines variés, soit la production de boissons alcoolisées, la production animale (bovins de boucherie et bovins laitiers), la préparation alimentaire et la transformation (aliments pour animaux de ferme, boissons non alcoolisées et jus, condiments, huiles, sauces et épices, produits laitiers, etc.), la production végétale (cultures en serre, céréales, légumes de champs, fourrages et fruits de champs, notamment) et le conditionnement (emballage et étiquetage).

Elles ont obtenu leur certification biologique auprès de Pro-Cert Organic Systems, Ecocert Canada ou d’Organisme de certification Québec-Vrai.

Nouvellement certifiées

Quatre entreprises du Haut-Richelieu ont obtenu leur certification biologique dans les douze derniers mois. Elles sont situées à Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Valentin, Saint-Blaise-sur-Richelieu et Mont-Saint-Grégoire.

Trois exploitants ont aussi annulé leur certification biologique dans la dernière année. Deux sont situés à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix et un à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Enfin, une entreprise de Noyan et une de Saint-Jean-sur-Richelieu ont actuellement des produits en précertification. Elles sont donc en voie d’obtenir leur attestation biologique pour les produits et productions demandées.

Autres statistiques

En Montérégie, 534 entreprises ont actuellement une certification biologique. En 2019, elles étaient 433. Il s’agit d’une augmentation de 23,3 % en deux ans. De plus, 27 exploitants ont actuellement un produit en précertification.

Selon les données du CARTV, 18 642,68 hectares en cultures et en pâturages détenaient une certification biologique en 2020, soit une augmentation de 13,8 % par rapport à l’année précédente. En 2019, ce nombre d’hectares s’élevait à 16 378,16 et à 13 710,02 en 2018.

Au Québec, l’ensemble des superficies déclarées en régie biologique est passé de 98 000 hectares en 2019 à

106 000 hectares en 2020, soit une augmentation de 8,2 %. 

« Le nombre d’entreprises en production animale biologique se maintient quant à lui aux alentours de 247 [au Québec]. […] Le nombre d’entreprises, tant en production végétale qu’en production acéricole, a connu une augmentation d’environ 7 %. Il y a également plus d’entreprises œuvrant dans le secteur des alcools en 2020. Ainsi, près d’une quarantaine de vignobles, cidreries et microdistilleries détiennent maintenant une certification biologique », lit-on dans le rapport annuel du CARTV.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires