Accusé d’avoir proféré des menaces envers un policier sur Facebook

Accusé d’avoir proféré des menaces envers un policier sur Facebook

L’accusé a envoyé une lettre d’excuses au policier.

Crédit photo : Depositphotos

JUSTICE – Une menace sur Facebook comme tout autre comportement du genre peut donner lieu à une accusation. Cela a été le cas pour un homme qui avait d’abord été arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies, à Lacolle.

Le 27 avril, il attire l’attention des policiers alors qu’il ne respecte pas un arrêt obligatoire à l’intersection des routes 202 et 223. Par la suite, il est localisé dans le stationnement d’un bar. Il est mis en état d’arrestation pour avoir conduit sous l’effet de l’alcool.

Puis, la nuit du 15 juin, il est interpellé en état d’ébriété sur la voie publique. Il prétend qu’il n’a pas à s’identifier. Les agents de la SQ le reconduisent à sa résidence, mais un incident survient et il est heurté par la voiture de police. Dans la journée, il inscrit sur sa page Facebook qu’il va écraser lui aussi le policier avec son véhicule.

Le 14 décembre, l’homme a été condamné à 1600 $ d’amende pour la conduite avec les facultés affaiblies. Le juge a prononcé un sursis de sentence pour l’accusation d’avoir proféré la menace. L’accusé a envoyé une lettre d’excuses au policier.