18 000 compteurs intelligents débarquent dans la région

18 000 compteurs intelligents débarquent dans la région
2 000 compteurs intelligents ont été installés dans les municipalités de Saint-Rémi

ÉCONOMIE – Au mois de mai, 2 000 compteurs intelligents ont été installés dans les municipalités de Saint-Rémi, Saint-Michel, Napierville et Saint-Cyprien et 16 000 autres devraient l’être sous peu. Alors que le conseil municipal de Saint-Jacques-le-Mineur demande à Hydro-Québec d’offrir à ses clients la possibilité de les refuser sans frais supplémentaires, une soixantaine de citoyens de la région ont dit non à cette nouvelle technologie. «Pourquoi changer quelque chose qui fonctionne?», demande Élisabeth Lemire.

Les MRC des Jardins-de-Napierville et du Haut-Richelieu font partie de la prochaine zone ciblée par la société d’État pour l’installation des nouveaux compteurs intelligents. Avant de débuter le déploiement de ces compteurs sur l’ensemble du territoire, Hydro-Québec doit obtenir l’approbation de la Régie de l’énergie pour les deux dernières phases du projet.

«L’implantation des nouveaux compteurs est presque terminée dans la zone 1 (la région de Montréal). Il y a eu des audiences publiques à la Régie de l’énergie pour le déploiement des compteurs pour le reste du Québec. Dans les prochaines semaines, nous devrions obtenir des nouvelles à savoir si nous pouvons poursuivre ou non l’installation des compteurs», explique Patrice Lavoie, porte-parole d’Hydro-Québec.

En attendant l’approbation de la régie, Hydro-Québec a pris les devants et a déjà informé la population de la région de l’arrivée de ces nouveaux compteurs, ce qui permettra d’éviter un délai supplémentaire avant de procéder à l’installation. Selon M. Lavoie, 18 000 lettres avisant les clients de l’installation d’un nouveau compteur ont été envoyées aux citoyens de l’ensemble du territoire couvert par le Coup d’œil.

Ce projet suscite des questionnements et certains citoyens s’opposent à l’implantation de cette nouvelle technologie, comme Élisabeth Lemire, une citoyenne de Saint-Jacques-le-Mineur qui est résolue à empêcher Hydro-Québec de changer son vieux compteur.  «J’ai déjà quelque chose qui fonctionne très bien et qui n’a pas d’impact sur ma santé, ma facturation ou ma vie privée», dit-elle.

Motion

Mme Lemire fait partie des citoyens qui craignent cette nouvelle technologie.  Non seulement elle refuse l’installation d’un compteur intelligent, mais elle refuse carrément qu’Hydro-Québec change son appareil pour un plus récent, même s’il devait être non communicant.  «Pourquoi changer quelque chose qui fonctionne?», demande-t-elle.  Elle craint les effets de cet appareil sur sa santé et sa vie privée.  «C’est un gros Big Brother qui arrive dans votre environnement», prévient-elle.  «Je ne suis pas revendicatrice, mais ce dossier-là m’a interpellée socialement.»

Cette citoyenne est d’ailleurs à l’origine d’une résolution qui a été votée par les élus de sa municipalité le 13 mai, en appui à la motion présentée à l’Assemblée nationale du Québec par Amir Khadir le 29 mai 2013, demandant à Hydro-Québec d’offrir à ses clients la possibilité de refuser l’installation d’un compteur intelligent sans frais supplémentaires.

Sécuritaire

En ce qui concerne la santé des citoyens, Santé Canada, la Direction de la santé publique du Québec et la Société royale du Canada ont récemment publié des rapports concernant les compteurs intelligents. Ces rapports révèlent que rien ne permet de croire que les radiofréquences émises par ces compteurs peuvent avoir des effets négatifs sur la santé des citoyens.

Selon le porte-parole d’Hydro-Québec, le déroulement des opérations va bien jusqu’à maintenant. «Tout va très bien jusqu’à maintenant. Notre système est performant et il y a plusieurs avantages avec notre nouveau système. Les gens se questionnent quant à la dangerosité au niveau de la santé, mais on confirme qu’il n’y a aucun risque pour la santé.» 

Installations à venir

-Saint-Bernard-de-Lacolle: moins de 800 ordres*

-Village de Hemmingford: moins de 400 ordres

-Canton de Hemmingford: plus de 900 ordres

-Sainte-Clotilde: moins de 800 ordres

-Saint-Patrice-de-Sherrington: moins de 900 ordres

-Napierville: moins de 2000 compteurs

-Saint-Cyprien-de-Napierville: moins de 800 compteurs

-Saint-Jacques-le-Mineur: moins de 698 ordres

-Saint-Édouard: moins de 600 ordres

-Saint-Michel: environ 1200 compteurs

-Saint-Rémi: environ 3700 compteurs

-Lacolle: 1 200 ordres

-Saint-Blaise-sur-Richelieu: près de 900 ordres

-Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix: 1 200 ordres

-Saint-Valentin: 200 ordres

-Noyan: 800 ordres

-Saint-Georges-de-Clarenceville: 800 ordres

*Il s’agit d’un ordre de travail, menant à l’envoi d’une lettre aux citoyens annonçant le remplacement d’un compteur. Le nombre d’ordres correspond sensiblement au nombre de compteurs qui seront remplacés.

(Avec la collaboration de Pier-Olivier Gagnon)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires