19,5 M$ de plus pour la formation des pompiers

19,5 M$ de plus pour la formation des pompiers
Québec annonce la mise en place d'un nouveau programme d'aide financière de 19

Sécurité incendie – Le gouvernement du Québec annonce la mise en place d’un nouveau Programme d’aide financière pour la formation des pompiers volontaires ou à temps partiel.

Cette aide financière de l’ordre de 19,5 M$ sera répartie sur cinq ans. Elle viendra aider les municipalités et les petites villes du Québec à réduire leurs dépenses liées à la formation de leurs pompiers. Elle incitera aussi les sapeurs à suivre l’ensemble des formations nécessaires pour occuper leurs fonctions.

Le programme comprendra trois volets, soit le soutien aux formations planifiées, le remboursement de certains frais payés pour former un candidat et des besoins spécifiques en formation.

Selon Kevin Henderson, qui est en charge de la formation des pompiers à la MRC des Jardins-de-Napierville, il en coûte un minimum de 3500$ à 4000$ pour former un pompier, sans compter les formations supplémentaires requises pour opérer une autopompe, par exemple. Un fort roulement de personnel dans impose des coûts importants pour les municipalités. «Ce programme permettra de couvrir au moins 80% des frais de formation», estime-t-il.

L’ACSIQ se réjouit

L’Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ) attendait cette nouvelle depuis plusieurs années. Devenues coûteuses pour les municipalités, ces formations sont obligatoires depuis l’entrée en vigueur de la Loi sur la sécurité incendie modifiée en 2004.

«Ça fait 30 ans que je me bats avec des collègues pour que les pompiers puissent obtenir les formations. On ne pourra plus dire qu’on ne fera pas suivre les formations aux pompiers parce qu’on n’a pas de financement. C’est une avancée importante pour le monde de l’incendie au Québec et c’est même historique ce que la ministre annonce aujourd’hui», commente Daniel Brazeau, président de l’Association des chefs en sécurité incendie du Québec.

L’ACSIQ souhaite que la mise en application de ce nouveau programme puisse permettre que les retombées de la formation des pompiers contribuent à l’amélioration des opérations afin que tous les citoyens québécois soient mieux protégés.

«Je suis très heureux de confirmer que les municipalités du comté de Huntingdon pourront bénéficier de cette aide financière et je les encourage à s’en prévaloir. Le travail des pompiers volontaires est essentiel dans nos vies et cette enveloppe budgétaire permettra aux municipalités d’être mieux outillées pour la formation. C’est une excellente nouvelle pour notre région. Les pompiers volontaires seront davantage protégés dans l’exercice de leurs fonctions et les citoyens seront directement touchés, puisqu’ils seront eux aussi mieux protégés», explique le député de Huntingdon, Stéphane Billette.

De son côté, Lise Thériault affirme que «la tragédie de l’Isle-Verte n’a pas été l’élément déclencheur pour la mise en place de ce programme. L’aspect financement des formations a été débattu lors d’un forum il y a plusieurs années pour aider les municipalités et c’était une priorité. Par le fait même, on veut aider les pompiers à rendre leur intervention plus efficace et plus sécuritaire», souligne la ministre de la Sécurité publique.

Rappelons qu’au Québec, un peu plus de 23 000 pompiers volontaires et à temps partiel répondent à des appels d’urgence et se chargent d’assurer la sécurité de la population.

Avec la collaboration de Marc-André Couillard

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires