Bilan de La Financière agricole dans le Haut-Richelieu: une bonne année pour les cultures malgré la pluie

Par Amélie Lamontagne
Bilan de La Financière agricole dans le Haut-Richelieu: une bonne année pour les cultures malgré la pluie
Ce sont surtout les cultures de pois et de soya qui ont été affectées par les précipitations abondantes en début de saison.  (Photo : : Le Canada Français - Laurianne Gervais Courchesne)

Agriculture. Dans l’ensemble, les producteurs de la région ont connu de bonnes récoltes cette année. C’est ce qui ressort de la synthèse de saison récemment publiée par La Financière agricole du Québec (FADQ). Parmi les constats mis de l’avant, on note un surplus d’eau qui a retardé et affaibli certaines cultures, plus particulièrement pour les pois et le soya dans le Haut-Richelieu.

La saison a été bonne pour la plupart des agriculteurs, tant pour la quantité que pour la qualité, si l’on se fie à la diminution des avis de dommages et des indemnités réclamées. Pour la même période l’an dernier, on comptait un peu plus de 30 % de réclamations supplémentaires dans la province. 

Les 328 clients de la FADQ dans le Haut-Richelieu n’échappent pas à ce constat avec des rendements dans la moyenne, si ce n’est supérieur, pour la plupart des cultures. Sur près de 950 000 $ accordés en indemnités en date d’aujourd’hui dans la région, les trois quarts touchent les cultures de soya et de pois. 

Sur les 251 avis de dommages soumis, 73 ont fait l’objet d’une indemnisation. La plupart des avis restent à être traités. La vente des récoltes n’étant pas encore terminée, les producteurs continueront d’envoyer leurs documents dans les mois à venir. 

Trop de pluie

C’est surtout le surplus d’eau qui est l’origine des dommages. En plus d’affaiblir les plants, les précipitations trop abondantes ont retardé les semis de plusieurs cultures comme le maïs-grain et le soya. Certains producteurs ont déclaré des pertes allant de 15 à 30 %. 

Mme Larochelle souligne toutefois que la pluie a pu avoir ses bons côtés pour certaines productions. « L’an dernier, avec la sécheresse, les pommes étaient petites. Cette année, il y a eu plus de pluie, donc les pommes étaient plus grosses », illustre la directrice régionale. 

Pois et soya 

Ce sont surtout les cultures de pois et de soya qui ont été affectées par les précipitations abondantes en début de saison. Les indemnités versées à ce jour pour les légumes de transformation s’élèvent à près de 460 000 $. 

Alors qu’on parle d’une moyenne de 58 avis de dommages pour le soya dans les quatre dernières années, la saison 2022 se démarque avec 76 avis. À ce jour, environ 250 000 $ ont été versés en indemnités. 

« L’année dernière, malgré la sécheresse, le soya a eu de très bons rendements. Cette année, il a plu davantage. On a semé un peu plus tard, donc les rendements étaient un peu plus faibles dans certains secteurs », explique Jacinthe Larochelle. 

Bon rendement

La plupart des cultures ont tout de même obtenu de bons rendements. « Le foin, on ne paie rien à date cette année. Les rendements sont bons, affirme Mme Larochelle. Il y a peut-être eu un peu de baisses de qualité dans la première fauche, mais pour les autres, la qualité était bonne. Ça n’a pas affecté suffisamment pour créer une indemnité. » 

Pour le maïs-grain, le nombre d’avis de dommages soumis est légèrement en dessous de la moyenne. « Plusieurs dossiers vont probablement être fermés parce qu’il n’y aura pas de pertes », prévoit la directrice régionale en ajoutant que certains producteurs soumettent des avis par précaution. 

À ce jour, 87 avis de dommages ont été soumis pour cette culture. Sept ont reçu des indemnités s’élevant à environ 140 000 $ pour des baisses de rendements. 

Les céréales d’automne et les pommes ont également connu de bons rendements. Six indemnités ont été versées aux pomiculteurs pour des traitements contre les maladies et quatre avis sont présentement ouverts pour une baisse de rendement pour cette culture. 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires