Après les Dragons, les Centurions!

Photo de Charles Poulin
Par Charles Poulin
Après les Dragons, les Centurions!

Le Haut-Richelieu aura désormais ses «Dragons» qui investiront leur propre argent dans des entreprises en démarrage ou en expansion comme le font ceux de l’émission télévisée à Radio-Canada.

À l’instar de Danièle Henkel, François Lambert, Serge Beauchemin, Alexandre Taillefer et Gaétan Frigon, les Centurions seront un groupe d’investisseurs prêts à apporter une aide financière variant de 50 000$ à 500 000$ à des projets sérieux. Comme dans l’émission Dans l’oeil du dragon, les investisseurs échangeront leur participation financière contre des actions de l’entreprise. Ils pourront être plusieurs à se joindre au même projet si la situation le permet.

Ces Centurions ne seront pas tous visibles. Chacun aura le choix de dévoiler publiquement ou non sa participation au sein de l’organisme et les projets dans lesquels il est impliqué.

L’aide ne se limitera pas au Haut-Richelieu. Les Centurions recruteront également sur les territoires des CLD au Cœur de la Montérégie, de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi. Pour être admissible à leur aide, un entrepreneur devra réaliser son projet d’entreprise à l’intérieur de cette région. Les emplois devront également être créés dans ce territoire. L’entrepreneur, par contre, peut résider n’importe où.

Capital de risque

«Il n’y a rien de plus difficile pour les jeunes entrepreneurs que d’obtenir du capital, souvent du capital de risque, soutient le président du conseil d’administration, Renel Bouchard. Les Centurions sont prêts à aller au bâton et à investir dans des projets sérieux. La différence, c’est que ce n’est pas un show de télé. Nous allons organiser les meilleurs matchs possible, et nous croyons qu’il va en transpirer de meilleurs résultats qu’à la télé.»

Attention, prévient M. Bouchard. L’arrivée des Centurions ne veut pas dire que des hommes et femmes d’affaires vont commencer à signer des chèques en blanc.

Les entrepreneurs désireux d’obtenir l’aide des Centurions peuvent soumettre leur projet aux quatre CLD impliqués (Haut-Richelieu, Haute-Yamaska, Cœur de la Montérégie et Brome-Missisquoi). Ceux-ci se chargeront de réviser les présentations reçues sur leur territoire respectif.

Lorsque des projets seront jugés intéressants et sérieux par les CLD, ils seront présentés au conseil d’administration des Centurions. Celui-ci se tournera ensuite vers ses membres pour sonder leur intérêt.

Le Mouvement Desjardins sera également de la partie. Il proposera en primeur aux partenaires, de manière non exclusive, de s’occuper du financement des projets.

Essentiel

Cette nouvelle source de financement s’avérera très intéressante pour les entrepreneurs en démarrage, estime la directrice générale du Conseil économique (CLD) du Haut-Richelieu, Sylvie Lacroix.

«Obtenir du financement est essentiel au succès des entrepreneurs, confie-t-elle. La venue des Centurions leur permettra de profiter d’un service additionnel.»

Mme Lacroix rappelle que seulement 35% des nouvelles entreprises canadiennes sont encore en activité après cinq ans. L’accompagnement et le suivi font toute une différence pour leur survie, et les Centurions peuvent leur apporter les deux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires