Bilan de 2013 et dossiers à suivre en 2014 dans la région

Bilan de 2013 et dossiers à suivre en 2014 dans la région
Des personnalités de la région font le bilan de 2013 et nous présentent les grands dossiers à suivre en 2014.

Le Coup d’oeil a interviewé quelque personnalités influentes de la région pour leur demander quels ont été les moments marquants de l’année 2013 et quels sont les grands dossiers à suivre en 2014.  Voici ce qu’ils ont dit…

«Tous nos objectifs ont été rencontrés et dépassés en ce qui concerne la production de cannabis.  En 2014, nous voulons renforcer le sentiment de sécurité des citoyens, améliorer le bilan de la sécurité routière et nous impliquer dans des événements dans chacune des municipalités.»

   -Sergent Jacques Allaire, Sûreté du Québec de la MRC des Jardins-de-Napierville.

«Il y a eu beaucoup de changements au niveau municipal.  Beaucoup de travaux d’infrastructure ont été complétés, à Napierville, à Saint-Jacques-le-Mineur et à Saint-Michel, par exemple.  Va-t-il y a voir des élections provinciales en 2014?»

   -Stéphane Billette, député de Huntingdon, Parti libéral du Québec.

La participation de Marie Bouillé au Défi têtes rasées 2013 qui a permis d’amasser 16 500$ pour Leucan.  «Par ce geste, j’ai souhaité sensibiliser les gens à l’importance de soutenir les enfants atteints de cancer et leur famille.  […]  Le gouvernement du Québec compte réaliser son engagement électoral de 15 000 nouvelles places à contribution réduite dans le réseau de garde éducatif du Québec d’ici 2016.  Dans cette veine, je me réjouis de la création de près de 400 nouvelles places en service de garde à 7$ dans la circonscription d’Iberville pour les familles.»

   -Marie Bouillé, députée d’Iberville, Parti québécois.

«On a eu plusieurs beaux dossiers en 2013, dont la visite du ministre de l’Agriculture, François Gendron.  Il est venu nous supporter et nous encourager pour l’avenir.  En 2014, la lutte intégrée, ça continue.  Le dossier des saines habitudes de vie a pris son envol en 2013 et va atterrir en 2014.  Ça va être la deuxième année de la nouvelle carte du Circuit du Paysan et la deuxième édition du tour cycliste La Montréalaise, qui vient s’y greffer.»

   -Michel Charbonneau, directeur général du Centre local de développement des Jardins-de-Napierville.

«Le fait marquant de 2013, ce sont les élections et le fait qu’on soit entrés toute l’équipe au complet et d’une façon assez solide.  En 2014, il y a des vieilles rues qu’on n’a pas touchées depuis longtemps qu’on aimerait réparer.»

   -Jacques Delisle, maire de la municipalité de Napierville.

«Il y a eu un fort intérêt au poste à la mairie et un taux de participation de 66,6% aux élections.  Le gros fait marquant de 2013, c’est l’élection de la première mairesse de Saint-Rémi.  2014 est une année de planification.  Nous allons résoudre la problématique de l’eau potable et mettre ne place un plan directeur pour un programme d’infrastructures.»

   -Sylvie Gagnon-Breton, mairesse de la Ville de Saint-Rémi.

«Le moment fort de 2013, c’est la nouvelle énergie qui alimente la chambre de commerce.  C’est presque nucléaire.  Le membership a augmenté de 35%.  En 2014, on va présenter une stratégie d’achat local.  C’est un dossier qui rassemble tout le monde et qui est très réalisable.»

   -Robert Le Royer, directeur général de la Chambre de Commerce des Jardins de Napierville.

«Le fait marquant de 2013 est le projet de loi sur l’agriculture locale C-539, déposé le 17 juin 2013.  Les dossiers à suivre pour 2014 sont Poste Canada, l’assurance-emploi, le scandale du Sénat, le système de santé universel et l’agriculture locale.»

   -Anne Minh-Thu Quach, députée de Beauharnois-Salaberry, Nouveau Parti démocratique.

«En 2013, nous avons eu de nouveaux programmes pour les enfants avec des défis particuliers, pour apprendre socialement à intégrer ces enfants, apprendre à leur laisser une place.  En 2014, il y aura des élections provinciales et nous avons des revendications sur le financement de base des organismes communautaires.  Le CSSS vit un déficit qui provient du fonctionnement de l’hôpital, mais ils coupent dans les services sociaux et dans les services directs à la population.»

   -Sylvie Rémillard, directrice générale du centre de solidarité familiale Sourire sans Fin.

«Nous avons mis sur pied un comité interministériel de développement de l’autoroute 30. C’est un projet qui est rayonnant pour la MRC des Jardins-de-Napierville.  Nous avons aussi demandé au gouvernement de produire une étude de faisabilité pour la venue d’un Cégep dans la région du Roussillon ou à Saint-Rémi, qui serait orienté vers l’agriculture.  En 2014, je veux travailler avec la chambre de commerce, les entrepreneurs du milieu et toute la classe de dirigeants économiques pour qu’on réponde adéquatement à leurs besoins et les aider à se développer plus rapidement.»

   -Alain Therrien, député de Sanguinet, Parti québécois.

«Parmi les gros défis qui attendent Saint-Cyprien en 2014, figurent la finalisation de l’entente de regroupement du Service des loisirs entre les municipalités de Napierville et de Saint-Cyprien-de-Napierville, l’acquisition du terrain où se situe le puits no. 2 et le raccordement du puits no. 2 au puits no. 1 afin de consolider l’approvisionnement en eau du périmètre urbain de la Municipalité, le dénouement de la question concernant le traitement des eaux usées et la relance du développement résidentiel et commercial en lieu et place de la spéculation foncière en cours sur le territoire de la Municipalité.»

   -Nancy Trottier, directrice générale de la municipalité de Saint-Cyprien-de-Napierville.

«La culture est au cœur de nos actions.  Nous avons déjà obtenu les fonds pour une étude de faisabilité en ce qui a trait à la reconnaissance du site patrimonial Feller et à l’établissement d’un musée Feller à Saint-Blaise-sur-Richelieu.  L’agriculture est toujours une priorité, plus particulièrement la politique de souveraineté alimentaire qui prône la consommation de produits locaux et une meilleure promotion des produits alcoolisés fabriqués au Québec.»

   -Dave Turcotte, député de Saint-Jean, Parti québécois.

«Le dossier le plus marquant en 2013 a été d’être capable d’envoyer un schéma d’aménagement révisé qui soit acceptable.  C’est un mandat qu’on s’était donné comme groupe.  En 2014, on entreprend un plan de développement de la zone agricole et notre programme de gestion des matières résiduelles doit être renouvelé.»

   -Paul Viau, préfet de la municipalité régionale de comté des Jardins-de-Napierville.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires