Christine Fréchette défendra les couleurs de la CAQ dans le comté de Sanguinet

Par Claude Hebert
Christine Fréchette défendra les couleurs de la CAQ dans le comté de Sanguinet
Christine Fréchette (Photo : (Photo: gracieuseté))

POLITIQUE.  Christine Fréchette représentera la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Sanguinet lors du scrutin général du 3 octobre prochain. La candidate entend poursuivre le travail amorcé par l’ancienne députée du comté et ex-ministre de la Santé, Danielle McCann, qui a choisi de ne pas représenter.

L’annonce de la candidature de Mme Fréchette a eu lieu, mardi dernier au Pavillon de la biodiversité de Saint-Constant, en présence du premier ministre François Legault, des ministres Christian Dubé, Nathalie Roy, Jean-François Roberge, Lionel Carmant, du député Louis Lemieux (Saint-Jean) 

et des candidates caquistes Audrey Bogemans (Iberville) et Carole Mallette (Huntingdon).

Éloges du chef

François Legault et Christine Fréchette se connaissent depuis déjà deux décennies et ont notamment milité ensemble au sein d’une autre formation politique.

« Ça m’a pris 20 ans avant de la convaincre de soumettre sa candidature », signale le chef de la CAQ.

Ce dernier signale que la formation de Mme Fréchette (baccalauréat en administration des affaires des HEC de Montréal, maîtrise en relations internationale de l’Université Laval) et son travail dans les milieux universitaires (coordination d’une chaire d’études sur les États-Unis) font d’elle une candidate de premier plan.

M. Legault évoque également au passage l’engagement social de Mme Fréchette (mouvement étudiant, regroupement de jeunes parents, Conseil du statut de la femme, etc.) et son implication dans le développement économique de la Métropole (direction générale de la Chambre de commerce de l’Est de Montréal, cheffe de projet pour la Société de développement Angus, direction des relations externes pour Montréal International, etc.).

Le chef de la CAQ ne tarif pas d’éloges à l’endroit de la candidate qu’il décrit comme « une femme engagée, une femme de tête, une meneuse, une visionnaire, une rassembleuse ».

Potentiel du comté

Et Christine Fréchette ne cache pas son admiration pour François Legault.

« J’ai été impressionnée par son approche pragmatique, son leadership et son courage tout au long des quatre dernières années », avance-t-elle.

La candidate se dit également fière de marcher dans les pas de la députée et ministre Danielle McCann. « Je tiens à la remercier pour son magnifique travail. Elle peut quitter la tête haute », avance-t-elle.

Mme Fréchette se perçoit comme « une femme engagée, à l’écoute, et une entrepreneure dans l’âme ». « Ce sont trois caractéristiques qui me définissent bien ».

Cette dernière décrit par ailleurs le comté de Sanguinet comme « un lieu où il fait bon vivre, travailler, où on a envie de voir nos enfants grandir ».

Elle croit également que Sanguinet, avec sa population diversifiée à souhait (gens issus du monde des affaires, du milieu agricole, du milieu éducatif, des groupes communautaires) a tous les atouts requis pour servir d’exemple en matière de développement économique, social et durable.

Christine Fréchette fera la lutte à Rodrigue Asatsop, du Parti libéral du Québec, Virginie Bernier, de Québec solidaire et François Gibeault, du Parti conservateur du Québec. L’identité des autres candidats n’était pas connue au moment de mettre le journal sous presse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires