Des dizaines de camions-citernes pour pallier le manque d’eau

Des dizaines de camions-citernes pour pallier le manque d’eau
Saint-Rémi interdit tout arrosage extérieur et demande aux citoyens de limiter leur consommation d’eau le temps de réparer la pompe de son puits principal.

Aux prises avec un problème d’alimentation en eau potable occasionné par le bris de la pompe de son puits principal, Saint-Rémi doit faire appel à des camions-citernes pour remplir son réservoir d’eau.

« On a commencé à transporter de l’eau hier soir. Ce matin (17 juillet), vers 6 h, on était rendu à 30 camions et on continue », rapporte Cynthia Ménard, directrice des communications et projets de revitalisation à Saint-Rémi. Chaque véhicule trimballe environ 41 000 litres d’eau potable par voyage.

Le transport d’eau, combiné à l’utilisation de puits secondaires, permet de maintenir le service d’aqueduc. « Le débit n’est toutefois pas très élevé », concède Mme Ménard.

Ce faisant, la Ville invite la population à réduire sa consommation d’eau au minimum. L’arrosage extérieur, que ce soit pour remplir les piscines, laver la voiture ou arroser le potager, est interdit. Des amendes variant entre 100 $ et 600 $ sont prévues pour les contrevenants. Les jeux d’eau de Saint-Rémi sont également fermés le temps du retour à la normale, puis fonctionneront en alternance jusqu’à la fin de la canicule, de 10 h à 15 h pour le parc Jean-Paul Ferdais, puis de 15 h à 20 h pour le parc des Pirates.

En fin d’avant-midi, la Ville n’avait pas encore reçu sa nouvelle pompe, mais l’attendait incessamment. « C’est sûr qu’elle va être installée à la fin de la journée », indique Mme Ménard.

En quête d’eau

Alimentée principalement par un puits, la Ville de Saint-Rémi peine à répondre à la demande en eau de sa population grandissante en période de canicule. Pour pallier ceci, un nouveau puits sera aménagé prochainement, ce qui devrait permettre de résoudre la problématique, fait valoir Mme Ménard.

Depuis quelques années, Saint-Rémi avait entrepris de chercher de l’eau sur son territoire. Devant la difficulté de trouver de bonnes sources, les élus ont d’ailleurs adopté un règlement lors d’une récente séance du conseil pour interdire tout creusage de nouveaux puits dans le périmètre urbain de la ville par des propriétaires privés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires