Doriane Champagne coupable

Par Louise Bedard
Doriane Champagne coupable
Le verdict de culpabilité est tombé au palais de justice de Saint-Jean

Le jury vient de trouver coupable Doriane Champagne, accusée d’avoir causé des blessures, de la souffrance ou de la douleur, sans nécessité, à ses chevaux.

La juge Hélène Di Salvo de la Cour supérieure qui préside le procès entendra les représentations des avocats sur la peine à imposer. Mais ce n’est pas avant lundi que la juge entend prononcer la sentence.

 

Rappelons que l’accusée possédait un ranch de chevaux dans le rang Édouard VII, à Saint-Jacques-le-Mineur. Le 25 octobre 2010, à la suite de plusieurs plaintes, la directrice de SPCA, accompagnée de la vétérinaire Karol Lombart et de policiers de la Sûreté du Québec sont intervenus pour y saisir les animaux qui souffraient de famine.

 

«Les animaux étaient «cruellement négligés» et sans l’intervention de la SPCA, leur espérance de vie aurait pu être courte», a écrit la Dr Lombart dans un rapport. Elle a aussi témoigné n’avoir jamais vu des chevaux aussi maigres.  Sa collègue, la Dr Sarah Poitras-Wrigh a parlé de «négligence sévère dans les soins de santé et la nutrition. Certains animaux étaient squelettiques.

Le jury n’a manifestement pas retenu la thèse de la défense que l’amour de l’accusée pour les animaux l’avait empêchée de voir la réalité de façon rationnelle et qu’elle avait fait ce qu’elle pouvait. Les jurés ont plutôt conclu qu’elle avait fait preuve de négligence. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires