Émilia Gagné finaliste à une prestigieuse bourse de 100 000$

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Émilia Gagné finaliste à une prestigieuse bourse de 100 000$
À titre de finaliste de la bourse Loran, Émilia Gagné est assurée de remporter une bourse d'études de 5000 $. (Photo : gracieuseté)

Éducation. Émilia -Gagné, une étudiante de -Saint-Rémi qui termine le programme de -Sciences informatiques et mathématiques au -Collège -Lionel-Groulx, fait partie des 90 finalistes au -Canada de la -Fondation -Boursiers -Loran. Elle s’est démarquée parmi 5174 élèves, provenant de 1400 écoles, qui avaient soumis leur candidature.

Contrairement à d’autres bourses d’excellence, la bourse -Loran n’est pas octroyée qu’en fonction de la réussite académique. Les critères qui sont pris en compte par le jury comprennent aussi la force de caractère que démontrent les candidats, leur volonté à servir leur communauté et leur potentiel de leader.

À la suite d’une ultime ronde d’entrevues, 32 lauréats recevront la bourse -Loran, parmi les 90 finalistes.

« C’est un long processus qui a commencé en septembre 2021 et qui se terminera au mois de mars 2022, lorsque les gagnants seront dévoilés », explique Émilia -Gagné.

Prix

Si elle est sélectionnée, Émilia -Gagné remportera une bourse évaluée à 100 000 $. Il s’agit d’une allocation d’environ 20 000 $ pendant quatre ans, pour financer des études universitaires. À cela s’ajoute une somme qui pourra servir à financer des stages à l’étranger.

« -Ce n’est pas juste le montant de la bourse qui est intéressant, mais aussi le fait qu’on nous offre des opportunités de stage qui nous poussent à une ouverture d’esprit et qui développe nos qualités de leader grâce à un programme de mentorat, où nous sommes pairés à quelqu’un d’autre qui n’est pas nécessairement dans le même domaine que notre champ d’études, -explique-t-elle. Ça nous pousse à nous sortir de notre zone de confort. »

Se démarquer

C’est Émilia -Gagné -elle-même qui s’est inscrite à cette bourse. Elle est tombée sur la bourse -Loran alors qu’elle cherchait des bourses qui pourraient l’aider à entrer à l’université.

« -Je me suis dit que j’allais tenter ma chance, même si je ne pensais pas avoir une chance, étant donné le grand nombre de participants de partout au -Canada », -confie-t-elle.

Elle devait présenter une cote R de 27, au minimum, pour être admissible.

« -Après, le jury ne regarde plus les notes, précise l’étudiante. Le choix des candidats est basé sur leur leadership et leur implication sociale. De mon côté, mes qualités de leader, je les ai développées en étant professeure de karaté depuis trois ans. Je donne des cours à des enfants et à des adultes, à -Saint-Rémi. Je fais aussi partie de l’association étudiante du cégep, où on milite contre la discrimination, et je suis impliquée dans divers comités. Je fais aussi du tutorat à l’école en physique et en mathématique. J’aime vraiment enseigner et aider les gens. »

Futur

Si elle remporte la bourse, Émilia -Gagné veut entamer des études universitaires à l’Université -McGill ou à l’Université de -Waterloo, en -Ontario.

« Ça coûte environ 18 000 $ par année étudier en -Ontario, sans compter les frais pour habiter -là-bas, -précise-t-elle. Si je ne remporte pas la bourse, j’aimerais aller à -Polytechnique -Montréal, pour étudier dans un programme d’ingénierie informatique. J’aimerais travailler dans le domaine de l’intelligence artificielle pour améliorer la qualité de vie des gens. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Émilia Gagné parmi les finalistes de la bourse Loran d'une valeur de 100 000$ - Collège Lionel-Groulx
10 mois

[…] Pour plus de détails : Article Coup d’œil […]