L’école du Petit Clocher inaugure son nouveau terrain de soccer synthétique

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
L’école du Petit Clocher inaugure son nouveau terrain de soccer synthétique
Sur la photo, on aperçoit Ludovic Poissant-Carrière, le Dr Richard Dumouchel, la présidente du conseil d'établissement, Caroline Boulianne, la directrice générale du CSSDHR, Dominique Lachapelle, la directrice de l'école du Petit Clocher, Mélanie Filion, le président du conseil d'administration du CSSDHR, Alexandre Provost, et Maïka Lavallée, lors de la coupe officielle du ruban. (Photo : : Coup d'oeil - Marc-André Couillard)

Éducation. L’école primaire du Petit Clocher, qui dessert les communautés de Saint-Georges-de-Clarenceville et de Noyan, a inauguré son nouveau terrain de soccer synthétique, le 10 juin. D’autres améliorations ont aussi été apportées à la cour d’école.

Le terrain de soccer en gazon synthétique a été inauguré en présence des élèves et des membres du personnel de l’école du Petit Clocher.

D’une superficie de 40 pieds sur 70 pieds, le terrain est entouré d’une clôture qui empêche les ballons de sortir du terrain. Au centre de la surface de jeu, on retrouve le logo de l’école, qui représente un taureau, dessiné en noir et blanc.

En plus de la pratique du soccer, le professeur d’éducation physique compte utiliser la nouvelle surface pour enseigner les rudiments du golf à ses élèves.

« L’activité physique permet de libérer notre cerveau pour apprendre. C’est très important », a déclaré la directrice générale du Centre de services scolaire des Hautes-Rivières (CSSDHR), Dominique Lachapelle.

Autres améliorations

Outre le terrain de soccer, l’école du Petit Clocher s’est dotée de nouvelles balançoires, d’un nouveau jeu de ballon-poire, et la cour a été asphaltée.

La valeur totale de ce projet de réaménagement de la cour d’école est de 312 000 $. À lui seul, le terrain synthétique a coûté 106 000 $.

Les travaux ont commencé à l’été 2021 et ils se sont terminés la veille de la présente rentrée scolaire.

« Un environnement de qualité donne envie de jouer, d’explorer et de bouger, ce qui contribue au bonheur des enfants et leur permet d’apprendre à socialiser, un des mandats faisant partie de notre mission, pense la directrice de l’école, Mélanie Filion. Je suis très reconnaissante envers nos précieux partenaires pour leur soutien. Je suis aussi touchée par l’engagement des parents de nos élèves et du personnel de notre école qui se sont impliqués, sans relâche, pour la réussite de ce merveilleux projet. »

Communauté

Ce projet est né en 2018. Toute la communauté a été mise à contribution pour amasser des fonds pour permettre sa réalisation.

Les parents ont contribué en participants à de nombreux soupers-spaghettis, permettant d’amasser entre 6000 $ et 8000 $ chaque année, depuis 2014. Une somme de 24 000 $ a été réservée pour le projet de cour d’école, mais seulement 12 000 $ ont été utilisés. Une deuxième phase d’amélioration de la cour est en préparation. Cette prochaine phase de travaux pourrait inclure l’aménagement d’un grand espace de rangement et du marquage au sol.

Le Dr Richard Dumouchel, qui a pris part au Grand défi Pierre Lavoie en 2019, a fait un don de plus de 9000 $ à l’école.

De son côté, le gouvernement du Québec a versé 85 000 $ pour la réalisation de ce projet et le CSSDHR a défrayé un coût de 205 000 $ pour l’asphaltage de la cour.

« Je suis très fière de ce projet parce qu’il est porté par toute la communauté éducative, conclut Mme Lachapelle. C’est un exemple de projet à mes yeux. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires