Éoliennes à Saint-Cyprien: Au tour des citoyens de se faire entendre

Éoliennes à Saint-Cyprien: Au tour des citoyens de se faire entendre
Une centaine de personnes étaient présentes dans la salle lors de la première séance du BAPE qui se tenait à Saint-Bernard-de-Lacolle

BAPE – Environ 80 personnes ont présenté publiquement leur mémoire lors de la deuxième partie de l’audience publique sur le projet de parc éolien à Saint-Cyprien-de-Napierville, qui se tenait du 16 au 19 juin.

À tour de rôle, les gens qui en avaient fait la demande sont venus présenter publiquement un résumé du mémoire qu’ils avaient déposé auprès de la commission d’enquête du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). S’adressant au président de la commission, Denis Bergeron, et au commissaire, John Haemmerli, chaque personne disposait de dix minutes pour se faire entendre. Tant les personnes qui appuient que celles qui dénoncent le projet avaient l’occasion de présenter leur point de vue.

Toutes ces présentations ont été enregistrées et peuvent être entendues à partir du site internet du BAPE. On y retrouve aussi l’intégralité des mémoires qui ont été présentés.

Parmi les personnes ou groupe qui ont présenté un mémoire en appui au projet, on compte notamment le maire de Saint-Cyprien-de-Napierville, Normand Lefebvre, et Frédéric Boire, qui doivent accueillir des éoliennes sur leurs terres, de même que Troc International, une firme qui a tenté d’implanter des éoliennes dans la MRC du Haut-Saint-Laurent, et le Kahnawake Environment Protection Office.

Dans son mémoire, M. Lefebvre affirme que les éoliennes représentent l’énergie de l’avenir. Selon lui, les revenus des éoliennes permettront à la relève de mieux vivre de l’agriculture. «Demain matin, si je vendais ma terre à mon fils 50% du prix réel, il serait impossible pour lui de la rentabiliser et d’en vivre», peut-on lire dans son mémoire.

Du côté des opposants au projet, nous avons entendu plusieurs citoyens, mais aussi des groupes tels Le vent tourne, le Comité de citoyens de Saint-Bernard-de-Lacolle, le Comité des citoyens de Lacolle et Claude Charron, un résident de Saint-Ferdinand dans la MRC de L’Érable qui, depuis un an et demi, est entouré de 18 éoliennes industrielles. Il est venu témoigner de l’enfer que vivent environ 200 familles qui habitent aux abords de ce parc qui comprend 50 éoliennes d’une hauteur de 475 pieds.

À la suite de cette audience publique, un rapport sera rédigé par la commission et remis au ministre du l’Environnement, David Heurtel, au plus tard le 17 septembre prochain. Ce rapport sera rendu public au plus tard 60 jours après son dépôt au ministre. Il faut préciser que la décision d’autoriser ou non un projet revient au conseil des ministres, indépendamment des recommandations du BAPE.

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires