Éoliennes : Un vent d’inquiétude plane toujours

SAINT-CYPRIEN-DE-NAPIERVILLE. À un mois du procès qui opposera l’entreprise Kahnawake Sustainable Energies (KSE) à Saint-Cyprien-de-Napierville, l’inquiétude plane toujours sur la petite municipalité. Les citoyens sont nombreux à craindre que le projet de parc éolien proposé par KSE soit réalisé sur les terres agricoles de la région.

À quelques semaines des audiences, les membres du conseil municipal de Saint-Cyprien-de-Napierville ont tenu à rencontrer les citoyens, le 15 avril, lors d’une assemblée publique d’information. Devant une salle comble, ils ont fait le bilan de leurs interventions dans le dossier éolien, et ce, depuis le scrutin du 3 novembre.

La tension et l’inquiétude étaient palpables, dans l’édifice municipal, alors que les citoyens étaient appelés à s’exprimer lors d’une période de questions qui a duré près de deux heures.

Certains résidents de la municipalité ont interrogé les élus sur leurs allégeances dans le dossier, demandant pourquoi Saint-Cyprien-de-Napierville permettra à l’entreprise KSE de tenir une rencontre publique pour présenter son projet à la population.

«Il ne faut pas être accusés de mauvaise foi. KSE a l’obligation de présenter son projet aux citoyens. Nous, tout ce qu’on veut, c’est que la rencontre se fasse harmonieusement. On doit faire preuve d’équité et de transparence», a répondu Jean-Marie Mercier, qui siégeait alors à titre de maire suppléant.

Ce dernier a également tenu à rappeler que la séance de présentation du projet organisé par le promoteur «n’aura pas lieu dans un local de la municipalité». Dans une lettre acheminée aux citoyens, au début du mois, le conseil indique que «KSE prendra elle-même toutes les dispositions requises» afin d’assurer le déroulement de la rencontre. La date de celle-ci n’a pas encore été déterminée.

Le maire Normand Lefebvre était le seul élu absent lors de la rencontre informative. Celui-ci compte louer une parcelle de ses terres à KSE pour qu’elle y installe trois éoliennes. Il fait partie de ceux qui poursuivent la municipalité. Pour éviter tout conflit d’intérêts, M. Lefebvre est automatiquement exclu de toutes discussions concernant le dossier des éoliennes, par souci de transparence et d’équité.

 

Rappel des faits

Le projet éolien, présenté par KSE et retenu en décembre 2010 par Hydro-Québec, prévoit l’aménagement de huit éoliennes sur le territoire de Saint-Cyprien-de-Napierville. Toutefois, la municipalité refuse d’émettre l’autorisation et le certificat de conformité qui permettraient au projet de démarrer.

Saint-Cyprien-de-Napierville associe le projet éolien à un usage industriel, ce qui n’est pas permis en zone agricole. L’entreprise Kahnawake Sustainable Energies (KSE) argue quant à elle que la construction d’éoliennes constitue un usage autorisé en zone agricole et poursuit la municipalité. Elle espère faire lever l’avis de non-conformité émis à l’égard de ce projet.

Le litige fera l’objet d’un procès qui se déroulera du 21 au 27 mai, au palais de justice de Montréal.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires