Espace aquatique Jacques Délisle: Napierville inaugure une œuvre d’art publique

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Espace aquatique Jacques Délisle: Napierville inaugure une œuvre d’art publique
Sur la photo, on aperçoit la députée de Huntingdon, Claire Isabelle, l'artiste qui a réalisé l'oeuvre, Bertrand Carrière, la mairesse de Napierville, Chantale Pelletier et le préfet de la MRC des Jardins-de-Napierville, Yves Boyer, lors de l'inauguration de l'oeuvre. (Photo : gracieuseté)

Actualité. La municipalité de -Napierville a récemment inauguré une œuvre d’art publique, qui a été installée à l’Espace aquatique -Jacques -Délisle. Intitulée L’étang, cette œuvre photographique en format panoramique a été réalisée par l’artiste -Bertrand -Carrière.

L’étang représente une image qui évoque la rencontre entre la forêt et l’eau, où le ciel et la terre se confondent. Elle présente une multitude de textures et de couleurs.

« J’ai souhaité que cette image propose un espace de réflexion, une sorte d’échappatoire méditative dans ce lieu très fréquenté », explique M. Carrière.

« -On y retrouve l’influence des -Nymphéas de -Claude -Monet, poursuit l’artiste. La volonté est de proposer aux usagers et au personnel la possibilité de se perdre dans la rêverie de cette photographie lors de leurs pauses en bordure de la piscine. »

Technique

Cette œuvreest constituée d’une image imprimée sur trois panneaux d’aluminium. Les pigments de couleur en poudre sont fusionnés dans l’image par la chaleur, en haute pression. Ce matériau très durable résiste aux intempéries.

Ce projet est le premier réalisé en extérieur, par cet artiste à la carrière prolifique. Récipiendaire de bourses du -Conseil des arts du -Canada et du -Conseil des arts et des lettres du -Québec, son travail a été exposé au -Québec, au -Canada, aux -États-Unis, en -Europe, en -Russie et en -Chine.

Politique du 1 %

L’installation de cette œuvre s’inscrit dans le cadre de la -Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics.

Cette politique s’applique lorsque le gouvernement du -Québec verse une subvention pour la réalisation d’un projet d’immobilisation.

Cette mesure consiste à allouer environ 1 % du budget de construction d’un bâtiment à la réalisation d’une œuvre d’art spécialement conçu pour -celui-ci.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires