Haut-Richelieu: plusieurs nouveautés touristiques à venir en 2021

Stéphanie Mac Farlane
Haut-Richelieu: plusieurs nouveautés touristiques à venir en 2021
Le projet Alo Richelieu, vu comme une locomotive de développement de la rivière, figure parmi les projets qui seront lancés cet été. (Photo : Le Canada Français – Archives)

TOURISME – L’assemblée générale annuelle de Tourisme Haut-Richelieu a été l’occasion pour l’organisme de dresser son bilan 2020, mais aussi de définir ses priorités pour l’année 2021. Si la pandémie demeure bien d’actualité, Tourisme Haut-Richelieu planche sur de nombreux projets pour soutenir et développer l’offre touristique régionale.

L’année en cours devrait permettre à plusieurs projets de voir le jour, notamment pour contribuer à la relance économique, mais aussi pour assurer l’avenir touristique de la région. Le projet Alo Richelieu, vu comme une locomotive de développement de la rivière, sera lancé cet été.

Il proposera 30 kilomètres d’expériences sur le Richelieu et ses rives. Des bateaux électriques sillonneront la rivière et proposeront des escales. La COVID-19 cause toutefois différents enjeux. Par exemple, les embarcations ne pourront accueillir que la moitié des passagers prévus, mentionne Isabelle Charlebois, directrice générale de Tourisme Haut-Richelieu.

Elle identifie aussi la bonification du cyclotourisme comme une autre grande priorité. La Véloroute du lac Champlain sera lancée et les haltes cyclables seront bonifiées.

Gourmand et local

Une attention particulière sera aussi portée sur l’agrotourisme, l’hôtellerie et la restauration, dont plusieurs ont grandement souffert des répercussions de la pandémie de la COVID-19. «On développe une offensive gourmande pour mettre en valeur les produits locaux et les restaurants. L’idée est de manger doublement local, c’est-à-dire que les restaurateurs s’approvisionnent localement et que les gens fréquentent les restaurants d’ici», expose Mme Charlebois. Cette campagne devrait être lancée en juillet.

Tourisme Haut-Richelieu lancera aussi en juin sa nouvelle image de marque et son nouveau positionnement stratégique. Sans trop en dévoiler, Isabelle Charlebois mentionne que l’écotourisme sera à l’honneur ainsi que l’écologie et le plein air.

Autres projets

Le développement du projet de Maison de la montgolfière et du tourisme se poursuivra. La billetterie touristique numérique sera également lancée.

Pour les 100 ans de la prohibition, une exposition itinérante sera présentée dans le Haut-Richelieu et dans Brome-Missisquoi en collaboration avec le Musée du Haut-Richelieu et celui du Fort Saint-Jean. Des capsules de C’est de l’histoire ancienne qui racontaient la prohibition ont également été sélectionnées, transformées et traduites.

L’histoire de la rivière Richelieu sera aussi mise en valeur grâce à l’application Anekdote. «Les plaisanciers et les cyclistes, par exemple, pourront avoir des notifications géolocalisées sur des points d’intérêt qui seront mis en valeur, soit par des informations touristiques ou en racontant l’histoire. Ce sera gratuit pour les utilisateurs. Ce sera lancé en juin», poursuit Isabelle Charlebois. Environ 300 points d’intérêt, dont le quart concernera la rivière Richelieu, devraient être intégrés à l’application. «L’idée est que les visiteurs puissent vivre la région en la découvrant par eux-mêmes sans avoir besoin de dépliants», enchaîne Mme Charlebois.

Conseil d’administration

L’assemblée générale a aussi été l’occasion de définir le conseil d’administration. Samuel Comtois et Christine Frigon rejoignent les autres administrateurs, soit Jacques Landry (président), Martine Lorrain-Cayer (vice-présidente), Carol Rivard (secrétaire-trésorière), Mélanie Dufresne, Nathalie Brodeur, Patrick Bonneau, Michael Giguère, France Bourassa, Linda Cheng, Éric Boivin et Karine Roy.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires