Il collectionne de plus de 50 voitures anciennes: «Ce n’est pas une passion, c’est une maladie» -Jean-Pierre Viau

Automobile – Jean-Pierre Viau s’intéresse aux voitures depuis qu’il est tout jeune. Il possède aujourd’hui une collection de plus de 50 automobiles anciennes, dont la plus vieille est une Oldsmobile 1902.

Ford Edsel 1960, limousine Cadillac 1938, Reo 1909, le garage de M. Viau, situé à Saint-Édouard, regorge de trésors sur quatre roues. Le plancher est ciré, les voitures sont dans un parfait état. Chacune d’elle a sa plaque d’immatriculation et peut être conduite. Un véritable musée.

Même les gens qui ne s’intéressent peu ou pas aux voitures anciennes seraient séduits à la vue de ces magnifiques bolides qui nous font voyager dans le temps.

Passion

La passion de M. Viau pour les voitures s’est développée alors qu’il était jeune. «Vers l’âge de 12 ou 13 ans, je réparais des autos avec mon oncle et on les revendait, raconte M. Viau. Avec le temps, c’est devenu une maladie.»

Il affectionne particulièrement les Cadillac. «Elles ont toujours une bonne valeur de revente, explique M. Viau. Ça ne se déprécie pas.»

L’une d’entre elles aurait même appartenu à l’acteur américain Gary Cooper. «Je les aime toutes, confie-t-il. Ce sont des coups de cœur. Quand je vais dans les encans, je me dis que je n’en veux plus parce que je n’ai plus de place. Finalement, je ressors avec trois voitures.»

Rare

M. Viau possède des voitures rares, dont une qui est unique au monde. Un seul exemplaire a été fabriqué. Il s’agit d’une Cadillac Fleetwood 1937, qui aurait été construite pour le chanteur country Tex Ritter.

Il possède aussi une Ford Edsel 1960, qui n’a été fabriquée qu’en 76 exemplaires.

Sa plus ancienne voiture est une Oldsmobile 1902. «C’est une automobile avec un moteur de 4,5 chevaux-vapeur. C’est moins qu’une tondeuse, explique M. Viau. Ça roule à 20 ou 25 milles à l’heure. C’était quand même plus rapide qu’un cheval.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires