Infractions et comportements dangereux

Des automobilistes qui dépassent un autobus scolaire en franchissant les lignes doubles, sur la montée Douglass, à Saint-Cyprien ou des parents qui tentent de s’approcher le plus possible de l’école  Daigneau, à Napierville, en allant porter leurs enfants. La Sûreté du Québec est régulièrement témoin d’imprudences commises par les usagers de la route.

Tous les jours, des policiers de la SQ sont attitrés au transport scolaire, explique l’agente Nancy Claire.  Leur présence aux abords des écoles fait partie des priorités de la SQ.  

Malgré la signalisation qui l’interdit, les parents qui conduisent leurs enfants à l’école Daigneau, à Napierville, tentent de s’approcher le plus possible de l’école, sur la rue St-Louis. 

C’est aussi là que les autobus scolaires se stationnent pour faire descendre les enfants.  «La problématique, ce sont souvent les parents!  Ils se disent que ça ne va prendre qu’une minute.  Ils sont pressés, mais ils ne surveillent pas.  Ils vérifient pour leur enfant, mais après…, explique l’agente Claire.  Quand les autobus débarquent les élèves, les parents qui viennent reconduire leurs enfants passent devant les autobus arrêtés.»

Délinquants sur la route

L’équipe du Coup d’œil a récemment accompagné une patrouille de la Sûreté du Québec, dans une voiture banalisée, afin de suivre un autobus scolaire tout au long de son trajet matinal et ainsi observer le comportement des automobilistes.

Ce matin-là, la SQ n’a constaté aucune infraction au code de la sécurité routière, mais d’après l’agente Claire, il n’est pas rare que des automobilistes dépassent un autobus scolaire en franchissant les lignes doubles, sur la montée Douglass, à Saint-Cyprien-de-Napierville.

Même son de cloche du côté  de Dominique Raymond qui conduit des autobus scolaires au niveau primaire et secondaire, notamment à Napierville.  

Tous les jours, il est témoin d’imprudences que commettent les automobilistes.  «C’est partout!  C’est généralisé!  On se fait dépasser sur les lignes doubles, même quand notre arrêt est ouvert.  C’est assez fréquent.  On se fait même dépasser quand on fait un arrêt avant de traverser une voie ferrée!»

Rappelons que les conducteurs d’autobus scolaires doivent maintenant signaler à l’avance leur intention de s’immobiliser, afin d’éviter les manœuvres brusques de freinage ou d’accélération.  Les automobilistes doivent se préparer à arrêter lorsque l’autobus active ses quatre feux jaunes d’avertissement alternatifs.  Puis, ils doivent s’arrêter  complètement  à plus de 5 mètres de l’autobus, lorsqu’il active ses feux rouges intermittents et son panneau d’arrêt.

L’arrêt n’est pas obligatoire lorsque l’on croise un autobus dont les feux rouges intermittents sont allumés, si on circule sur une chaussée séparée par un terre-plein.

CAA-Québec fait son enquête

Récemment, l’organisme CAA-Québec tenait son activité annuelle d’observation aux abords des écoles primaires.  Cette année, l’activité a eu lieu dans la région de Montréal.

Le 4 septembre, une dizaine d’experts en sécurité routière ont été déployés aux abords de 6 écoles primaires.

Entre 7h et 8h30, ce sont plus de 400 infractions ou comportements à risques qui ont été observés, dont le non-respect de la signalisation, une vitesse trop élevée ou la non-utilisation de clignotants.

Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation, il semble que le message ne passe pas.  «Plus ça change, plus c’est pareil!, note Philippe St-Pierre, conseiller en communication à CAA-Québec.  Chaque année, on voit des messages-chocs de la Société d’assurance automobile du Québec et de la surveillance policière, mais chaque année, des infractions ont été remarquées.  Dès que les policiers ont quitté le site, les infractions sont commises à nouveau.  Il faut se conditionner à lever le pied.»

Pour Yvon Lapointe, directeur du service de l’éducation routière et de la Fondation CAA-Québec, les usagers doivent poser un regard sur leurs habitudes de conduite et éviter de blâmer les autres.  «L’étude de la Fondation nous rappelait, à juste titre, que nous nous percevons toujours meilleur conducteur que les autres.»

À lire aussi : Sécurité des écoliers : Des conducteurs font fi des règles

Voyez les images d’automobilistes délinquants filmées par CAA-Québec : http://bit.ly/GzOjdP

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires