«Je crois avoir perdu la confiance de mon conseil» – Alain Fredette

«Je crois avoir perdu la confiance de mon conseil» – Alain Fredette
Maire depuis 12 ans

Dans sa lettre de démission, dont nous avons obtenu copie, le maire démissionnaire de Napierville, Alain Fredette, croit avoir perdu la confiance de son conseil.  Selon lui, les décisions ne se prenaient plus dans l’intérêt général de la communauté.

«Ma santé commence à flancher et aussi ma patience envers plusieurs dossiers en marche, qui ne vont nulle part ou presque et qui me demande beaucoup trop d’énergie.»

C’est en ces termes que M. Fredette explique les raisons de son départ précipité à quelques mois des élections municipales.

Dans sa lettre, qu’il a remise à la directrice générale, Ginette Pruneau, à la fin de la séance du conseil municipal le 4 juillet dernier, M. Fredette énumère plusieurs irritants qui l’ont incité à quitter ses fonctions. 

«Avant, les décisions se prenaient sainement et efficacement sans intérêts personnels et dans le seul but soit celui de notre communauté.»

M. Fredette déplore les méthodes de négociation employée par la direction des pompiers.  «Je vois très bien un directeur diriger sa brigade, mais de là à gérer les élus, j’ai un problème.»

Finalement, dans le controversé dossier de fusion entre les municipalités de St-Cyprien et de Napierville, M. Fredette questionne les intentions des partisans du projet de fusion.  «Quand j’entends dire qu’il nous faut absolument se fusionner avec St-Cyprien et bien encore là je m’interroge. 

Nous devons nous questionner des intentions des demandeurs et leurs intérêts personnels dans ce dossier.  Avant d’aller plus loin, nous avons le devoir de prendre toutes les informations nécessaires et d’informer notre population de nos intentions futures.»

Coup d’oeil vous suggère aussi Lettre ouverte de l’ex-maire de Napierville

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires