La friperie La Suite des choses remporte un prix du Mérite municipal 2022

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
La friperie La Suite des choses remporte un prix du Mérite municipal 2022
Les bénévoles qui travaillent à la friperie La suite des choses, France Nicole, Micheline Jacques, Carole Bouchard, Marie-Michelle Levac, Marie-Ève Boutin, Réal Jacques et Mélanie Charest. Absents sur la photo: Pascal Godin, Éric Jacques et Bruno Martel. (Photo : gracieuseté)

Actualité. La friperie La Suite des choses, située à Saint-Jacques-le-Mineur, est la lauréate du Mérite municipal 2022, dans la catégorie Implication bénévole municipale pour les municipalités de moins de 25 000 habitants. Ces prix ont été remis à Québec, le 21 novembre, par la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest.

« La Friperie La suite des choses a remporté le prix Implication bénévole municipale, catégorie moins de 25 000 habitants, car sa candidature s’est le plus démarquée par rapport aux autres réalisations, explique Geneviève Drolet, relationniste de presse au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. C’est elle qui a obtenu les meilleurs résultats en fonction des critères d’évaluation et par décision unanime du jury. »

Nous voulons aider et faire une différence autour de nous au niveau environnemental aussi.

Marie-Michelle Levac, responsable bénévole de la friperie

Le jury devait notamment apprécier la contribution sa contribution au développement de la municipalité et au mieux-être de la collectivité. Il devait aussi estime comment cette candidature pouvait devenir une source d’inspiration pour les autres bénévoles désirant s’impliquer dans leur communauté.

Un peu d’histoire

Cette friperie existe depuis plusieurs années. Au départ, elle prenait la forme d’un bazar annuel, qui se tenait dans la salle principale du centre communautaire de Saint-Jacques-le-Mineur. 

Plus tard, elle a déménagé dans une maison appartenant à la municipalité, située à proximité de la caserne. On pouvait y acheter des articles usagés une fois par mois. 

« Ç’a fait deux ans le 6 novembre que la friperie est située au sous-sol du centre communautaire, explique Marie-Michelle Levac, une bénévole qui est responsable de la friperie. Nous sommes maintenant ouverts deux jours par semaine, soit le jeudi, de 14 h à 17 h, et le vendredi, de 18 h 30 à 21 h. »

Par et pour la communauté

Le local où est aménagée la friperie appartient à la municipalité. La responsable de l’organisme, ainsi que toute l’équipe qui y travaille, ce qui représente une dizaine de personnes, sont des bénévoles. Parmi eux, on compte aussi Marie-Ève Boutin, qui est également conseillère municipale.

« Nous redistribuons 90 % de nos revenus à la communauté, explique Mme Levac. L’autre 10 % sert à payer nos frais de roulement. Nous déposons l’argent dans un compte dédié à la friperie et nous versons de l’argent au Comité d’entraide qui s’occupe des paniers de Noël, à la guignolée. L’an passé, nous leur avons remis 3000 $. »

Par les années passées, la friperie a aussi organisé à ses frais une fête de fin d’année à l’école primaire Saint-Jacques, avec des jeux gonflables et un canon à mousse. Ce sont même les bénévoles de la friperie qui étaient responsables de l’animation de la journée. 

Dons

La friperie a aussi déjà organisé une fête de Noël à l’école, ainsi qu’une chasse aux œufs de Pâques. Elle avait alors offert le café et des viennoiseries aux parents. 

« On essaie de varier nos activités pour que tout le monde en profite, dit Mme Levac. Nous offrons beaucoup de matériel scolaire aux enfants dans le besoin, mais le Comité d’entraide peut aussi venir chercher des vêtements pour répondre aux besoins de n’importe quel membre de la communauté qui est dans le besoin. »

Environnement

Si certains vêtements sont tachés ou abîmés, ils sont alors donnés à d’autres organismes qui peuvent notamment les transformer. 

« On envoie les jeans en mauvais état à une entreprise qui les recycle pour en faire de nouveaux vêtements, précise Mme Levac. Nous donnons aussi des vêtements chauds qui sont tachés ou troués à un organisme qui les distribue aux sans-abris, à Montréal. On essaie de tout récupérer et de ne rien jeter. »

Succès

La friperie La Suite des choses connait un véritable succès. Les bénévoles doivent vider la boîte de dons, située devant le centre communautaire, jusqu’à quatre fois par semaine. 

« À ce jour, nous avons amassé plus de 20 000 $ en 2022, se réjouit Mme Levac. Nous avons travaillé très fort pour nous faire connaître à Saint-Jacques-le-Mineur et autour. Nous allons maintenant devoir nous ajuster et voir où on s’en va avec ça. La friperie pourrait contribuer à d’éventuels projets de la municipalité. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires