La première séance du conseil de Lacolle se déroule dans le calme

Par Louise Bedard
La première séance du conseil de Lacolle se déroule dans le calme
Le maire Roland-Luc Béliveau (debout) a présidé pour sa première séance. À sa droite

La première séance du conseil municipal de Lacolle s’est déroulée dans le calme. Environ 150 citoyens ont assisté à l’assemblée publique au cours de laquelle les décisions concernant certains dossiers chauds comme celui de la suspension de deux pompiers ont été reportées.

Formé entièrement de membres de l’Équipe Béliveau, le nouveau conseil a choisi de traiter des questions jugées les plus urgentes comme l’adoption des procès-verbaux des séances remontant jusqu’à la mi-août, l’approbation des comptes en excluant toutefois certaines dépenses pour obtenir les d’explications, ou encore le dépôt du rapport sur la situation financière 2012.

Un avis de motion a été donné annonçant une modification à un règlement dans le but de restreindre le pouvoir de dépenser du directeur général. Pas de surprise. Avant qu’il n’accède à la fonction de maire,  M. Béliveau l’avait demandé. Mardi soir, il a parlé du «pouvoir absolu» du DG et de la nécessité de redonner au conseil le rôle de décider des dépenses de la municipalité.

Pompiers

L’ancien maire Yves Duteau s’est présenté au micro en début de séance et a remis à son successeur, Roland-Luc Béliveau, le rapport de l’enquêtrice sur la suspension de deux pompiers. La mesure disciplinaire a été prise en juillet et depuis quelques mois, cette question est un sujet de controverse dans la municipalité.

Le nouveau maire a indiqué que le contenu de ce rapport demeurerait confidentiel, car il traite des renseignements personnels, mais le résultat de la décision du conseil sera connu. Mais avant qu’une décision soit prise sur le sort des deux pompiers, des conseils juridiques doivent être obtenus, a indiqué le nouveau maire optant pour la prudence.

Plusieurs citoyens dont des pompiers s’étaient déplacés pour voir ce que les nouveaux élus allaient décider à ce sujet. Vers 21h30, en milieu d’assemblée alors que l’assistance était encore nombreuse, le maire est revenu sur le sujet. «S’il y avait des gens qui attendaient un coup d’éclat ce soir, il n’y en aura pas», a-t-il déclaré. Mais il a assuré les Lacollois qu’ils allaient connaître très prochainement la position du conseil.

Il a répété qu’une décision trop hâtive et sans réflexion pourrait avoir des conséquences financières coûteuses pour la municipalité. De plus, il a fait référence à la nécessité d’assurer un milieu de travail agréable pour tous les employés et de l’importance du service des incendies.

La suspension des deux pompiers est un des dossiers délicats que doit traiter le nouveau conseil. En août dernier, M. Béliveau qui intervenait fréquemment aux séances du conseil comme citoyen avait déposé une pétition signée par plus de 600 personnes demandant la réintégration des deux pompiers. Mais au sein de la brigade de pompiers, il existe des opinions divergentes à ce sujet.

Train de Noël

Les nouveaux élus ont décidé de ne pas autoriser une dépense de 5000$ pour la présentation d’un feu d’artifice à l’occasion du passage du train de Noël, le lundi 25 novembre.

En revanche, ils ont acquiescé à la demande de la Fédération des loisirs pour une contribution de 6000$ pour la fête de Noël des enfants de la municipalité.

Le maire Béliveau a annoncé le retour de la pratique des comités au conseil. Tout comme il a demandé aux chefs de service d’être présents aux séances du conseil pour la présentation d’un rapport mensuel d’activités. Le maire a laissé voir son mécontentement relativement à l’absence du directeur des travaux publics, mardi soir.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires