La Sûreté du Québec à l’affût toute la saison

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
La Sûreté du Québec à l’affût toute la saison
Des informations provenant du public, comme la description des personnes ou des véhicules suspects peuvent faciliter le travail de la police. (Photo : gracieuseté)

Drogue. La Sûreté du Québec (SQ) rappelle que ses patrouilleurs et ses enquêteurs restent à l’affût des comportements suspects pendant toute la saison de lutte contre les cultures extérieurs illicites de cannabis. 

Ces derniers font des interventions pour localiser les productions, identifier des producteurs, procéder à des arrestations, éradiquer des plants et contrer l’approvisionnement illicite.

Malgré l’adoption de lois autorisant certaines activités liées au cannabis, la SQ rappelle que la production, la possession dans un but de trafic, la vente sur le marché noir, l’importation et l’exportation de cannabis demeurent des infractions criminelles ou pénales. 

Conséquences

Les policiers rappellent que la culture et la vente illégales de cannabis ne sont pas des activités criminelles banales et qu’elles ont des conséquences pour la société québécoise. Cela alimente le marché noir et génère d’importants revenus qui peuvent servir à financer des activités criminelles. 

Indices

La SQ invite donc les citoyens à rester attentifs à certains indices qui laissent présager la présence d’une culture illicite. 

Parmi ces indices, on note des allées et venues fréquentes de véhicules inconnus, la présence de véhicules sans conducteur près des champs, la découvert de sentiers battus inhabituels sur les t’erres, des outils et des produits de jardinage dissimulés (pelles, engrais, sacs de terre), un va-et-vient de personnes inconnues près des champs et des boisés dès le mois de mai ou encore la présence de repères visuels accrochés aux arbres, comme des rubans de couleur. 

Informer les policiers

Les policiers invitent les citoyens qui seraient témoins de telles activités à leur en faire part, mais en évitant de s’aventurer près du secteur.

Des informations comme la description des personnes ou des véhicules suspects peuvent faciliter le travail de la police. 

Toute information sur la contrebande ou la production illicite de cannabis peut être communiquée en tout temps et de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires