Le conseil de Napierville devient «sans papier»

Le conseil de Napierville devient «sans papier»
Napierville

Environnement – Fini l’impression de centaines de documents pour chacun des conseillers municipaux. Napierville a décidé d’adhérer au concept de conseil sans papier.

Les élus ont adopté un budget de 12 000$ pour faire l’acquisition d’un ordinateur portable ou d’une tablette pour chacun des conseillers et le maire. Ce montant comprend aussi l’achat d’un logiciel spécialisé au coût d’environ 5000$.

Cette façon de travailler permet d’économiser beaucoup de papier et d’encre, sans compter le temps que prend l’impression des dizaines de documents qui doivent être remis aux conseillers. «Au lieu de faire des photocopies de toute la correspondance, de l’ordre du jour, des comptes à payer et des résolutions, les élus vont avoir accès directement à ces documents grâce à notre logiciel», explique Ginette Pruneau, directrice générale de la municipalité.  

Les ordinateurs portables nécessaires n’ont pas besoin d’être très puissants. Mme Pruneau rappelle que ces ordinateurs demeurent la propriété de la municipalité dans l’éventualité où des élus quitteraient leur poste.

L’administration de Napierville va commencer à se familiariser avec le logiciel, puis d’ici quelques mois, ce sera au tour des élus de travailler avec ce nouvel outil.

Expériences

Napierville n’est pas la seule municipalité qui passe en mode sans papier. Saint-Jacques-le-Mineur s’est munie de cette technologie à la fin de l’année 2014. «C’est très positif, explique la mairesse Lise Trottier. C’est un collègue de travail. On fait une économie de papier, d’encre et de temps pour le directeur général qui devait faire sept paquets de documents photocopiés de deux pouces d’épais, à chaque séance du conseil.»

Même chose à Saint-Michel, où l’on utilise un tel système depuis la séance du 3 mars. «C’est sûr qu’on utilise beaucoup moins de papier, soutient Gino Dubé, directeur général de la municipalité. Je numérise tous les documents relatifs à un point à l’ordre du jour, que ce soit des plans de bâtiment ou des copies de tout le courrier qu’on reçoit. De cette manière, les élus sont au courant de tout.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires