Le premier ministre Stephen Harper annonce une reconnaissance officielle pour les régiments ayant participé à la Guerre de 1812

Photo de Jacques Larochelle
Par Jacques Larochelle

Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a effectué une visite au Fort Lennox le 14 septembre dernier en compagnie du ministre des Anciens combattants, Steven Blainey, pour annoncer que les régiments ayant participé aux nombreux combats de la Guerre de 1812 contre l’envahisseur américain seront finalement officiellement reconnus et honorés.

Le premier ministre a annoncé que, tout d’abord, la décoration d’opération « Defence of Canada – 1812-1815 – Défense du Canada » serait attribuée aux régiments actuels de l’Armée canadienne, en Ontario, au Québec et au Canada atlantique, qui perpétuent ou commémorent les unités de 1812 ayant participé à un engagement victorieux contre un ennemi armé pendant la guerre. Cette décoration, qui souligne les exploits et les sacrifices des soldats canadiens de 1812, permettra à l’unité actuelle de préserver cet héritage.

Parmi les régiments honorés, on retrouve entre autres les Voltigeurs de Québec (connus en 1812 sous le nom de Provincial Corps of Light Infantry, ou Voltigeurs canadiens), le Royal 22e Régiment (anciennement le Canadian Regiment of Fencible Infantry), le Sherbrooke Hussars (autrefois l’Infanterie légère de la frontière), le Régiment de la Chaudière (connu à l’époque sous le nom de 1er Bataillon, Milice d’élite et incorporée), et le Canadian Grenadier Guards (anciennement le Corps des Voyageurs canadiens).

Tous ces corps d’armée ont participé aux batailles victorieuses contre les Américains le long de la rivière Lacolle, soit la bataille du 20 novembre 1812 autour de l’actuel pont Nelson-Fournier dans le cœur du village, et la bataille du 30 mars 1814 un peu au nord de l’actuel site de la vieille église d’Odelltown sur la route 223, puis à l’ancien moulin à farine et au blockhaus qui se trouvait à proximité, sur le site de l’actuel Blockhaus aux confins de Lacolle et de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix.

Les positions canadiennes étaient défendues par les soldats de la garnison britannique, les voltigeurs canadiens et des autochtones de Kahnawake. Le Lieutenant-colonel Charles-Michel de Salaberry (qui s’est distingué lors de la bataille de la Châteauguay) était commandant des troupes de la région qui comprenaient les Voltigeurs canadiens et le 1er Bataillon de la Milice d’élite et incorporée, commandé par le major Pierre Laforce. Notons que les forces canadiennes étaient très inférieures en nombre, parfois 20 contre 1, ce qui rend leurs victoires contre les envahisseurs américains d’autant plus remarquables. Les Américains voulaient s’emparer de Montréal pour couper la route des approvisionnements vers le Haut-Canada, mais ils ont été bloqués à Lacolle et repoussés dans leurs terres à la suite de ces batailles.

@ST:Le premier ministre Harper a profité de l’occasion pour rencontrer les maires Gérard Dutil de St-Paul, et Yves Duteau de Lacolle,  d’autres maires de la région présents au Fort Lennox, des représentants et représentantes d’organismes locaux, le député fédéral de Saint-Jean, Tarik Brahmi, et de nombreux vétérans canadiens, en plus de visiter le Blockhaus à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix et le Centre d’interprétation de la guerre de 1812 à Lacolle. M. Harper est, paraît-il, féru d’histoire et a grandement apprécié sa visite dans la région.

Notons que c’était la première visite au Québec du premier ministre Harper depuis l’élection provinciale du 4 septembre dernier. Interrogé par les journalistes au sujet de l’attitude qu’il aura face au gouvernement du Parti québécois dirigé par Pauline Marois, il a indiqué qu’il entend entretenir de bonnes relations avec le gouvernement péquiste et que l’avenir dictera la conduite des relations entre Ottawa et Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires