Le rapport du BAPE sur les éoliennes rendu public

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Le rapport du BAPE sur les éoliennes rendu public
Selon le BAPE

Conclusion – Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a rendu public le 13 octobre son rapport sur le projet de parc éolien à Saint-Cyprien-de-Napierville. Pour la commission d’enquête, l’adhésion de la communauté d’accueil au projet serait une condition à remplir avant son autorisation.

Le BAPE conclut que le débat entourant le projet de parc éolien s’inscrit dans la continuité du débat citoyen amorcé lors de consultations antérieures portant sur le développement de la filière éolienne dans la région de la Montérégie, dont le projet de Saint-Valentin, qui a vraisemblablement façonné les contextes social et politique dans la région et augmenté le degré de sensibilité de la population à l’égard de la filière éolienne.

La commission d’enquête considère, comme d’autres commissions avant elle, que devrait être réalisée une étude portant sur les répercussions du bruit. De plus, le BAPE reconnaît que les impacts psychosociaux constituent une composante importante des impacts cumulatifs que peut avoir un projet sur la santé et la qualité de vie des citoyens.

L’insertion dans le milieu, les effets sur les activités agricoles et sur la faune ailée, le tourisme et la valeur marchande des propriétés, les impacts visuels et sonores, les effets potentiels des infrasons et des sons de basse fréquence sur la santé ainsi que les impacts psychosociaux constituent l’essentiel des préoccupations abordées lors de l’audience publique.

Sous réserve des lacunes de l’étude d’impact, la commission d’enquête constate que le projet n’aurait pas une empreinte forte sur le milieu, sauf pour le paysage et, dans certaines conditions, le climat sonore pour les résidences voisines du projet.

Pas accepté

Au terme de son analyse, la commission d’enquête considère que l’acceptabilité sociale est un enjeu majeur dans le projet de parc éolien Saint-Cyprien. Bien que le promoteur ait réalisé certaines activités d’information et de consultation préalables auprès des municipalités et des citoyens concernés, la plupart ont été menées tardivement, une fois le projet près de sa forme définitive.

De plus, dit le BAPE, certaines lacunes de l’étude d’impact n’ont pas facilité l’adhésion du public à la proposition du promoteur. De même, les démarches des autorités municipales n’auraient pas permis une prise en compte adéquate des enjeux et préoccupations soulevés par la communauté d’accueil.

Le rapport d’enquête et d’audience publique sur le projet du parc éolien est disponible de plusieurs façons. Il peut être consulté dans les centres de documentation du BAPE, de même que sur son site Web à l’adresse bape.gouv.qc.ca. On peut également en faire la demande par courriel, à communication@bape.gouv.qc.ca, ou par téléphone, au 1 800 463-4732.

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires