L’église Saint-Blaise sera fermée

L’église Saint-Blaise sera fermée
La fabrique de la paroisse Saint-Jean-l'Évangéliste étudie la possibilité de tenir les messes au presbytère.

Patrimoine – La paroisse Saint-Jean-l’Évangéliste fermera l’église Saint-Blaise cet automne. Elle sera vendue, peut-être même démolie. «On en parlait depuis longtemps. Il n’y avait plus d’autres choix», estime le président de la fabrique, Louis-Charles Fontaine.

Cela fait déjà sept mois que la fabrique a demandé à la population de lui proposer des solutions concrètes pour sauver le temple. Malgré une bonne volonté, aucun miracle ne s’est produit.

«Les coûts sont beaucoup trop élevés pour garder cette église et la maintenir en bon état. Il faut en faire notre deuil», annonce Louis-Charles Fontaine.

Le principal problème de cet édifice est la toiture. Il y a d’importantes infiltrations d’eau qui compromettent la qualité de l’air. Elle doit être remplacée de manière urgente. La facture de ces travaux est évaluée à plus de 200 000$.

À cela s’ajoute la réfection des murs extérieurs, qui comptent plusieurs fissures. Même chose pour le clocher, où plusieurs traces d’infiltrations d’eau sont visibles. À l’intérieur, deux colonnes sont légèrement inclinées à l’arrière, ce qui est sur le point de devenir un problème majeur. Au total, il y a près d’un demi-million de dollars à investir.

Avenir?

«Nous n’aurons d’autres choix que de la vendre ou la démolir. Nous sommes présentement à l’évaluation de ce que l’on peut obtenir. Il faut voir ce qui adviendra du presbytère», explique le bénévole.

Un architecte est actuellement mandaté pour vérifier s’il est possible de transformer l’ancienne résidence du curé en salle de rassemblement.

«Nous estimons qu’une salle pouvant accueillir une cinquantaine de personnes serait suffisante pour desservir la communauté», explique celui qui doit obtenir une réponse prochainement.

Service

Si cette option s’avère impossible, la municipalité a déjà accepté de prêter le centre communautaire. Les messes pourront y être célébrées. Par contre, les funérailles, les baptêmes et les mariages devront être transférés dans les autres églises de la paroisse.

«Notre objectif est de trouver un lieu de proximité pour les Blaisois. Ensuite, nous fermerons l’église. Cela devrait se faire cet automne», indique Louis-Charles Fontaine.

Une fois le temple désacralisé, la fabrique mettra le bâtiment à vendre. L’église, qui a été construite à la fin des années 1800, pourrait alors être démolie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires