Les Pavages Chenail dans la mire du Bureau de la concurrence

Photo de Gilles Berube
Par Gilles Berube
Les Pavages Chenail dans la mire du Bureau de la concurrence
Le Bureau de la concurrence soupçonne 18 entreprises québécoises

Saint-Rémi – Le Bureau de la concurrence soupçonne 18 entreprises québécoises de s’être partagé le marché de l’asphalte depuis trois décennies au Québec, notamment en Montérégie. L’entreprise Les Pavages Chenail, de Saint-Rémi, fait partie de la liste.

C’est ce qu’a révélé le quotidien La Presse dans un article publié le 22 juillet sous la plume de Kathleen Lévesque. En mars dernier, le Bureau de la concurrence a mené des perquisitions dans des entreprises d’asphalte du Québec, dont certaines de la Montérégie.

À l’époque, le Bureau avait refusé d’identifier les entreprises ni de préciser les lieux et la période où les faits se seraient déroulés. La procédure visait à appuyer une enquête sur de présumées ententes pour se répartir les marchés et fixer les prix.

La Presse a mené des démarches devant les tribunaux pour obtenir les allégations à l’appui de la requête du Bureau de la concurrence pour obtenir les mandats de perquisition. D’après une déclaration sous serment, les entreprises se seraient partagé le marché selon le tonnage et le territoire. Les faits remonteraient jusqu’en 1982.

Le quotidien publie une liste de 18 noms d’entreprises concernées par l’enquête du Bureau de la concurrence. On y retrouve également les noms de P. Baillargeon et de Carrière Bernier, de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Selon l’article, l’enquête du Bureau de la concurrence s’appuie largement sur les témoignages entendus à la Commission Charbonneau. Cependant, elle couvre une période deux fois plus longue que celle de la Commission. À ce jour, l’enquête n’a pas conduit au dépôt d’accusations.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires