Les policiers vous ont à l’oeil pendant les Fêtes

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Les policiers vous ont à l’oeil pendant les Fêtes
L'alcool ou la drogue demeure l'une des principales causes de décès dans les collisions routières au Québec, rappelle la SQ.  (Photo : : GranbyExpress - Archives)

Actualité. L’ensemble des services de police du Québec, dont la Sûreté du Québec (SQ), mène une opération nationale concertée qui cible la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou la drogue, et ce, jusqu’au 2 janvier. 

Pendant cette période, les différents corps policiers intensifieront leurs interventions, ce qui se traduira, entre autres, par des dépistages qui pourraient être réalisés à des points de contrôle. 

Sensibilisation

Parallèlement à ces interventions, une campagne de sensibilisation est déployée sur les réseaux sociaux des organisations policières pour rappeler aux conducteurs les conséquences de la conduite avec les facultés affaiblies. 

Une autre de campagne est lancée par la Société de l’assurance automobile du Québec ayant pour thème: « Lorsque l’on boit, on ne conduit pas ». 

Elle vise à sensibiliser les conducteurs au fait qu’il est risqué de conduire après avoir consommé de l’alcool, même en petite quantité. 

Statistique

Entre 2016 et 2022, en moyenne, l’alcool était en cause dans 25 % des collisions mortelles et dans 15 % des collisions avec blessés graves, selon la SQ.

Elle rappelle aussi qu’il est impossible de recouvrer sa capacité de conduite plus rapidement dans certaines circonstances. Seul le temps permet de dissiper les effets liés à la consommation d’alcool ou de drogues. 

 « De plus, la pratique consistant à estimer son propre taux d’alcoolémie avant de prendre le volant présente des risques importants et est conséquemment à proscrire. L’effet d’une seule consommation ne doit en aucun cas être sous-estimé », conclut la SQ. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires