Les pompiers s’équipent de nouveaux appareils respiratoires

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Les pompiers s’équipent de nouveaux appareils respiratoires
L'équipement qui a été remplacé avait été acquis il y a 20 ans, soit en 2002. (Photo : gracieuseté)

Actualité La brigade des pompiers de Napierville et Saint-Cyprien-de-Napierville vient tout juste d’acquérir de nouveaux équipements qui permettront aux sapeurs de combattre les brasiers en toute sécurité.

Les pompiers ont ainsi remplacé leur flotte complète d’appareils respiratoires autonomes de marque Dräger. Ils ont également acquis de nouvelles bombonnes de réserve et deux caméras thermiques.

Cela représente 48 cylindres d’air, 16 harnais dorsaux et 38 parties faciales, soit une par pompier, ainsi que 3 autres de réserve.

Ensembles de sauvetage

Le Service de sécurité incendie (SSI) a aussi fait l’achat de deux ensembles de sauvetage pour les pompiers. Il s’agit d’un appareil respiratoire complet qui se trouve dans un sac.

« Si un pompier est en détresse et qu’on doit l’extirper, cet ensemble de sauvetage comprend une bombonne avec une heure d’air et toutes les composantes de l’appareil respiratoire. Ça nous permet aussi de réparer un équipement qui serait brisé », précise Patrick Gagnon, directeur du -SSI.

Coût

La valeur totale de ces nouveaux équipements est de 201 000 $.

« Nous avons un programme de remplacement et nous mettons des sous de côté ce qui fait en sorte que nous avons pu payer ces équipements sans avoir recours à un prêt », indique M. Gagnon.

Remplacement

Les anciens équipements qui ont été remplacés avaient été acquis en 2002, c’est-à-dire il y a de cela 20 ans.

« Après 15 ou 20 ans, on ne peut plus faire réparer les pièces brisées ou remplacer les pièces manquantes. La technologie avance constamment », explique M. Gagnon.

Nouvelle norme de sécurité

Les pompiers disposent d’une alarme sur leur habit qui retentit lorsqu’il ne reste que 25 % du volume que contient leur cylindre d’air. Ils devaient alors évacuer et renouveler leur réserve d’air.

Une nouvelle norme est entrée en vigueur. Les pompiers doivent désormais évacuer lorsqu’il reste 33 % d’air dans leur cylindre.

« Nos anciens cylindres avaient une autonomie de 30 minutes d’air, dit M. Gagnon. Ça veut dire que nous avions 22 minutes d’air avant de devoir évacuer pour renouveler notre réserve d’air. Nos nouveaux cylindres ont une capacité de 45 minutes. Avec la nouvelle norme, on doit évacuer quand il reste le tiers de la capacité, ce qui nous laisse maintenant 30 minutes au lieu de 22. Ça fait une différence quand il est question de sauver une vie ou un bâtiment. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires