Les premiers répondants de Clarenceville sauvent la vie d’un de leurs concitoyens

Les premiers répondants de Clarenceville sauvent la vie d’un de leurs concitoyens
Jean-Pierre Surprenant et le premier répondant Karl Loyer se connaissent depuis qu'ils sont enfants.  «Ma mère m'a donné la vie et lui me l'a redonnée»

BRAVOURE – Le cœur de Jean-Pierre Surprenant s’est subitement arrêté de battre, le 24 mars 2013, vers midi, alors qu’il était à table avec des amis.  N’eût été l’intervention rapide des premiers répondants de Clarenceville-Noyan, en particulier Karl Loyer, qui était le premier sur place, M. Surprenant, aujourd’hui âgé de 59 ans, ne serait plus de ce monde.  «Ma mère m’a donné la vie et lui me l’a redonnée.»   

La municipalité de Saint-Georges-de-Clarenceville a tenu à souligner le travail fait par son équipe de premiers répondants ce jour-là et qui a permis de sauver une vie.  Karl Loyer, Chad Whittaker et Marc Desbois ont reçu un certificat de reconnaissance lors de la séance du conseil municipal, le 3 juin.

Arrivés sur les lieux, les premiers répondants ont pris en charge les manœuvres de réanimation et ils ont prodigué trois charges électriques à M. Surprenant.  «C’est la première fois qu’on en sauve un, explique M. Loyer.  Ce qui l’a aidé, c’est sa femme qui a fait le massage.  C’est un travail d’équipe.»

M. Surprenant, qui est un travailleur de la construction, n’a jamais anticipé ce qui allait lui arriver ce jour-là.  «J’ai même pas vu ça venir!  Je n’ai pas eu de symptômes.  Je n’ai même pas eu d’avertissements, explique-t-il.  J’ai joué au hockey la veille et j’ai bûché 80 cordes de mois dans le mois.»

Chose certaine, il doit la vie aux nombreux intervenants qui lui ont porté secours, dont son épouse, Monique.  «Je voudrais dire merci à Monique.  Elle n’a jamais paniqué.  Elle a gardé un calme incroyable!  Elle aurait dû avoir une médaille.»  Il a aussi tenu à remercier les services d’urgence qui lui sont venus en aide.

La mairesse de Clarenceville, Renée Rouleau, s’est aussi dite très fière d’eux.  Quant au maire de Noyan, Réal Ryan, il a rappelé que les municipalités investissent beaucoup d’argent dans les services d’urgence et que cela en valait la peine.  «La récompense des argents qu’on met, c’est Jean-Pierre», a-t-il déclaré, visiblement ému.

M. Surprenant s’est fait implanter un stimulateur cardiaque.  Il a repris ses activités et le travail.  «Les gars à l’ouvrage m’ont dit que je n’avais pas changé.  Je suis le seul qui parle tout le temps!»  Son seul regret, c’est de ne pas avoir pu atteindre le plateau des 30 ans à jouer au hockey dans la même ligue.  «Ça faisait 28 ans que je jouais au hockey.  J’ai commencé un nouveau sport robuste… je joue aux cartes!», confie-t-il avec humour.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires