Les trois députés provinciaux du Haut-Richelieu se concertent

Louise Bédard lbedard@canadafrancias.com

Les trois députés provinciaux du Haut-Richelieu se concertent
Audrey Bogemans, députée d'Iberville, Louis Lemieux, député de Saint-Jean, et Carole Mallette, députée de Huntingdon. (Photo : : Le Canada Français - Jessyca Viens Gaboriau )

Actualité. Les trois députés caquistes du Haut-Richelieu à l’Assemblée nationale, Louis Lemieux de Saint-Jean, Audrey Bogemans d’Iberville et Carole Mallette d’Huntingdon, ont entrepris de rencontrer les principaux acteurs socio-économiques de la région en début de mandat.

Mme Bogemans explique qu’il y a des dossiers qui nécessitent l’attention des trois députés et l’objectif est de travailler ensemble pour assurer les représentations auprès du gouvernement. Pour les organismes, ils ont une seule rencontre avec les trois députés et c’est plus efficace, fait observer Mme Mallette pour qui le message livré sera plus cohérent.

Les problèmes nationaux sont les mêmes pour tous et il en est de même localement, note le député de Saint-Jean, Louis Lemieux, donnant les exemples du logement et de la main-d’œuvre. La santé et les écoles, ajoute sa collègue de Huntingdon.  

Discussions

Les députés ont rencontré la table des élus issue du chantier sur la main-d’œuvre du printemps dernier. Une résolution avait été prise lors de ce forum pour que les élus municipaux et de la MRC ainsi que les députés provinciaux et la députée fédérale travaillent ensemble pour assurer une cohésion sur les enjeux touchant la main-d’œuvre. 

Les députés ont fait la connaissance de la nouvelle directrice générale du Centre de services scolaire des Hautes-Rivières, Marie-Claude Huberdeau. Ils ont discuté avec les représentants de NexDev, l’organisme de développement économique régional, et ont fait le point sur le projet de création d’une zone d’innovation. Ils ont rencontré aussi ceux de la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Richelieu et ils ont abordé divers enjeux touchant les entrepreneurs.

Les élus profiteront de la rencontre de janvier, organisée par la Corporation de développement communautaire du Haut-Richelieu, pour échanger avec les groupes communautaires.

Influence

Les trois députés évaluent qu’ils pourront exercer une influence plus grande à trois. « Quand on va appeler un ministre et qu’on dira, nous avons un problème dans le Haut-Richelieu, on le fera à trois », résume le député de Saint-Jean qui est à l’origine de cette concertation.  

M. Lemieux dit avoir beaucoup souffert du manque de cohésion au cours de la dernière année alors que son ancienne collègue d’Iberville, Claire Samson, avait déserté la Coalition avenir Québec pour adhérer au Parti conservateur.

« Si on parle à trois, c’est plus fort, si ce n’est que pour demander de l’aide », poursuit-il. La construction d’un nouveau centre de formation professionnelle pourrait être un bon exemple de priorité régionale à faire valoir.

Chacun a ses priorités dans sa circonscription, enchaîne Mme Bogemans qui donne l’exemple de l’eau dans son comté, mais nous sommes là pour nous entraider, dit-elle. 

M. Lemieux fait remarquer que chacun des trois élus a ses forces et ses faiblesses. Il entend bien s’appuyer sur ses consoeurs si survient un problème touchant l’agriculture par exemple. 

Commissions parlementaires

La Commission de l’Assemblée nationale a procédé à la formation des commissions parlementaires. Adjoint parlementaire du ministre Jean-François Roberge pour la langue française ainsi que pour les relations canadiennes et la francophonie canadienne, le député Lemieux siégera à la Commission des institutions. 

Audrey Bogemans, députée d’Iberville, sera membre de la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles ainsi que de la Commission des transports et de l’environnement qui se penche aussi sur les dossiers concernant la faune et les parcs. Rappelons que Mme Bogemans est adjointe gouvernementale du ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, pour les questions de bien-être animal.

Carole Mallette siégera de son côté à la Commission de l’administration publique et à celle des finances publiques. Elle est adjointe gouvernementale de la ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration pour les volets Immigration et Intégration.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires