L’Opération Nez rouge reprend la route

Myriam Tougas-Dumesnil
L’Opération Nez rouge reprend la route
(Photo : Coup d'oeil - Archives)

ACTUALITÉ – Célébration rime avec consommation, mais party rime aussi avec sécurité! Du 29 novembre au 31 décembre, les bénévoles de l’Opération Nez rouge seront à pied d’œuvre dans la région pour vous raccompagner en toute sécurité.

Dans le cadre de sa 31e campagne dans la région du Haut-Richelieu, l’organisme prévoit 21 jours d’opération. Pour obtenir un raccompagnement, les fêtards pourront composer le 450 357-6011 les 29 et 30 novembre, de même que les 5, 6, 7, 12, 13 et 14 décembre. Puis, la centrale sera ouverte tous les jours du 19 au 31 décembre inclusivement.

Le service de raccompagnement de l’Opération Nez rouge est gratuit. Les bénévoles récoltent néanmoins les dons qui sont remis en totalité au maître d’œuvre de la campagne. Dans le Haut-Richelieu, elle est orchestrée par le Club Optimiste Saint-Eugène, un organisme dédié à la jeunesse.

Alcool au volant

La période des Fêtes est propice à la consommation d’alcool et de cannabis. En offrant un service de raccompagnement abordable à ceux qui ne sont pas en état de prendre le volant, l’Opération Nez rouge contribue à améliorer le bilan routier.

Flavien Ngatta, de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), rappelle que l’alcool au volant demeure l’une des principales causes d’accidents dans la province. Chaque année, il entraîne en moyenne 110 décès, en plus de faire 260 blessés graves et 1800 blessés légers.

Ces statistiques encouragent la SAAQ à redoubler d’efforts pour sensibiliser la population. En décembre, elle déploiera une vaste campagne à cet effet.

Bénévoles

En 2018, dans le Haut-Richelieu, les bénévoles ont effectué 1497 raccompagnements, parcourant pas moins de 45 846 kilomètres. Chacun d’eux a permis à l’Opération Nez rouge de connaître sa campagne la plus lucrative jusqu’à maintenant. Au total, 32 000 $ ont été remis au Club Optimiste Saint-Eugène.

Le président du Club, Michel Labbé, invite la population à s’impliquer, que ce soit pour un soir ou pour toute la campagne. Les personnes qui s’inscriront avant le 29 novembre seront admissibles au tirage de sept forfaits nature au réseau Zec.

Pour devenir bénévole, on télécharge le formulaire d’inscription disponible en ligne (operationnezrouge.com), sous la rubrique «Comment s’inscrire» de l’onglet «Bénévoles». Ensuite, on le fait parvenir à l’Opération Nez rouge, soit par le biais de son application mobile, par courriel à haut-richelieu@operationnezrouge.com ou par la poste.

Application

Rappelons que l’Opération Nez rouge a son application mobile gratuite. Celle-ci a été améliorée depuis la dernière campagne. Désormais, ses utilisateurs pourront repérer plus rapidement les informations utiles comme les heures d’ouverture de leur centrale locale.

De plus, l’interface utilisée par les bénévoles a été bonifiée, de sorte que les centrales pourront localiser les équipes de raccompagnateurs sur la route. La répartition des appels sera ainsi facilitée. Enfin, les bénévoles pourront effectuer tout leur travail en se servant de l’application et n’auront plus à communiquer avec leur centrale par radio.

Pour toute information supplémentaire sur la campagne de l’Opération Nez rouge du Haut-Richelieu, on compose le 450 357-2370 ou on écrit à haut-richelieu@operationnezrouge.com.

Notons que la centrale du Haut-Richelieu sera située cette année dans le chalet du parc Pierre-Benoît, dans le secteur Saint-Luc (80, rue Clermont).

Pour un raccompagnement de l’Opération Nez rouge

Peu importe la région où vous vous trouvez, vous pouvez joindre Opération Nez rouge pour obtenir un raccompagnement en composant le 1 866 DESJARDINS.

Dave Turcotte, directeur du bureau de circonscription de la députée fédérale, Flavien Ngatta, représentant de la SAAQ, Diane Moquin, responsable des bénévoles pour l’Opération Nez rouge, Michel Labbé, président du Club Optimiste Saint-Eugène, la mascotte de l’Opération Nez rouge, Suzanne Kardos, coordonnatrice de l’Opération Nez rouge, Josée Rathé, adjointe à la coordonnatrice, Christine Normandin, députée fédérale de Saint-Jean, le sergent Steve Dastous, du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, et  Sylvain Choquette, directeur du développement de marchés pour la Caisse Desjardins du Haut-Richelieu.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires