Mangeons Maison et Diana Pet Food finalistes au Gala de l’Excellence de la Chambre de commerce du Haut-Richelieu

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Mangeons Maison et Diana Pet Food finalistes au Gala de l’Excellence de la Chambre de commerce du Haut-Richelieu
Fany Charbonneau, propriétaire de Mangeons Maison, en compagnie de Josée Boucher et de Pierrette Tremblay, qui font partie de son équipe. (Photo : Coup d'œil – Marc-André Couillard))

ACTUALITÉ – Les entreprises Mangeons Maison, de Napierville, et Diana Pet Food, située à Saint-Blaise-sur-Richelieu, sont finalistes au 55e Gala de l’Excellence organisé par la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Richelieu.   

Elles font partie des 61 organisations qui sont en lice pour obtenir un prix dans l’une ou l’autre des différentes catégories.

Mangeons Maison, qui offre un service de traiteur, qui vend des plats cuisinés en plus de servir des repas sur place, est finaliste dans la catégorie Restauration ou traiteur.

Quant à Diana Pet Food, elle est finaliste dans la catégorie Projet d’innovation ou de développement durable. Cette entreprise fabrique des saveurs et des ingrédients qui sont ajoutés à la nourriture des animaux, pour la rendre plus attrayante pour ces derniers.

Le lauréat de chacune des 17 catégories sera dévoilé lors du Gala de l’Excellence qui aura lieu le 26 avril, au pavillon Dextraze de la Corporation du Fort-St-Jean. Pour y assister, on doit s’inscrire par courriel au n.brodeur@ccihr.ca, par téléphone au 450 346-2544 ou en ligne au CCIHR.CA.

Entre temps, le public est invité à voter pour le Prix coup de cœur Canada Français. L’entreprise coup de cœur du public sera dévoilée le soir du Gala. Pour voter, il suffit de cliquer sur ce lien.

Mangeons Maison

Fany Charbonneau, propriétaire de Mangeons Maison, est ravie d’être finaliste à sa toute première participation au Gala de l’Excellence. «C’est la première fois que je participe, mais ça fait deux ans que j’y pensais», explique Mme Charbonneau.

Cette jeune entreprise, fondée en 2015, a le vent dans les voiles. Elle emploie huit personnes, dont sept à temps plein.

Tout a commencé alors que Mme Charbonneau était en congé de maternité. Elle s’est alors mise à cuisiner des plats. Les affaires allaient rondement, si bien, qu’elle a dû emménager dans un local commercial.

«Ce qui m’a mis au monde, c’est mon menu hebdomadaire, dit-elle. Ça comprend soupe, salade, cinq repas différents et deux desserts, en portion individuelle ou familiale. Je le mets en ligne le mercredi et les gens ont jusqu’au samedi pour commander. On cuisine tout ça le lundi pour que ce soit bon jusqu’au vendredi. J’ai une centaine de clients par semaine pour ce menu. On offre aussi la livraison.»

En tout temps, il est aussi possible de s’arrêter sur place pour acheter un des 15 à 20 plats cuisinés congelés qu’elle propose.

Mangeons Maison offre aussi le service traiteur pour les entreprises, les événements corporatifs, les garderies, les écoles et différents événements, comme des mariages.

Diana Pet Food

Diana Pet Food emploie une vingtaine de personnes, dans son usine de Saint-Blaise. On y fabrique ce que l’on appelle des facteurs d’appétence liquides. Il s’agit d’un produit avec lequel on enrobe les croquettes de nourriture pour les animaux domestiques.

L’entreprise est finaliste dans la catégorie Projet d’innovation ou de développement durable pour les efforts qu’elle déploie pour réduire au maximum les déchets qu’on y produit.

Une des devises de l’entreprise est The Closer the Better.

-Roxanne Poissant, ingénieure juniore chez Diana Pet Food

«On ne veut pas que nos déchets se dirigent à l’enfouissement, explique Roxanne Poissant, ingénieure juniore en recherche et développement chez Diana Pet Food. Ici, on recycle et on revalorise plus de 90 % de nos déchets.»

L’usine détient la certification Ici On Recycle (niveau 3), donnée par Recyc-Québec. L’entreprise a aussi participé à la plantation d’arbres dans un parc de Saint-Blaise.

La direction a également élaboré un plan zéro déchet pour éliminer tout enfouissement de ses déchets. Diana Pet Food s’est aussi dotée d’un plan de réduction à la source, notamment en développant un réseau d’approvisionnement local et en réduisant sa consommation de gaz et d’eau.

Diana Pet Food emploie une vingtaine de personnes, dans son usine de Saint-Blaise.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires