Marché immobilier: plus long pour vendre

Marché immobilier: plus long pour vendre

ÉCONOMIE. Alors qu’en 2009 il fallait en moyenne 106 jours pour vendre une maison unifamiliale dans la MRC des Jardins-de-Napierville, ce nombre a grimpé à 148 jours en 2013.  Cela représente une augmentation de 40% du délai de vente et l’écart s’est creusé par rapport au temps nécessaire pour trouver preneur en Montérégie et dans le reste de la province, explique Paul Cardinal, directeur du service d’analyse du marché à la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), qui connait bien le secteur, puisqu’il est lui-même originaire de Sainte-Clotilde. 

«Depuis trois ans, il y a une tendance à l’augmentation du nombre d’inscriptions», soutient M. Cardinal.  Par inscriptions, on entend le nombre de maisons qui sont mises en vente. 

Selon lui, la crise financière de 2008 n’est pas un facteur explicatif de cette augmentation.  L’explication viendrait plutôt du dernier resserrement des règles hypothécaires, décrété par l’ex-ministre des Finances, Jim Flaherty, en 2012, qui limitait à 25 ans le délai maximal pour le remboursement des prêts hypothécaires.  «Cela a fait ralentir la demande et les ventes ont diminué», soutient-il.

Stabilisation des prix

Le marché de l’immobilier est stable depuis 2011, dans la MRC des Jardins-de-Napierville, après avoir connu un «boom» d’une dizaine d’années, estime Robert Sicotte, un courtier immobilier de la région.  «Depuis 2000, c’est en évolution.  De 2007 à 2011, la demande était là!, explique-t-il.  Des «booms», ça se répète habituellement aux dix ans et ça dure deux ou trois ans, mais ç’a duré dix ans.»

M. Sicotte compte actuellement 112 résidences en vente dans le secteur qu’il couvre.  «C’est un peu plus que d’habitude.  Il y a 20% ou 25% plus de propriétés de disponibles, estime-t-il.  Il y a un peu moins de demandes, donc les prix restent stables.»

L’analyse de M. Cardinal va dans le même sens.  «Malgré un ratio offre/demande plus élevé dans la MRC des Jardins-de-Napierville sur l’ensemble de la période 2009-2013, la croissance des prix a été similaire à celle de l’ensemble de la province (15%), de la MRC du Haut-Richelieu (16%) et de la Montérégie (14%).»  En d’autres termes, malgré le fait que le marché soit légèrement à l’avantage des acheteurs dans la MRC des Jardins-de-Napierville par rapport à d’autres régions, la hausse des prix des maisons unifamiliales est la même qu’ailleurs.

Délais de vente moyen

MRC des Jardins-de-Napierville

2009: 106 jours

2013: 148 jours (+40%)

Montérégie

2009: 85 jours

2013: 103 jours (+21%)

Province

2009: 88 jours

2013: 103 jours (+17%)

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires