Michel Lavoie défait à Saint-Rémi par Sylvie Gagnon-Breton

Michel Lavoie défait à Saint-Rémi par Sylvie Gagnon-Breton

Michel Lavoie n’a pas été réélu.  Il termine la course en deuxième position, récoltant tout de même 26% des voix. C’est Sylvie Gagnon-Breton, qui était conseillère municipale, qui remporte la course à la mairie avec près de 40% des suffrages.

Rappelons que Michel Lavoie avait été suspendu de ses fonctions de maire par la Cour supérieure du Québec au mois d’août.  Il a été arrêté à deux reprises par l’Unité permanente anticorruption.  Il fait face à des accusations de fraude et d’abus de confiance et il est en attente de son procès.

Dès sa première arrestation, M. Lavoie avait signifié qu’il se présenterait de nouveau au scrutin du 3 novembre.  Il a finalement recueilli 987 voix, terminant deuxième derrière la gagnante, Sylvie Gagnon-Breton, qui a obtenu 1 500 votes.

L’équipe du Coup d’œil a rencontré M. Lavoie au bureau de vote, le jour du scrutin.  Il s’était alors refusé à tout commentaire.  Il nous a été impossible de joindre M. Lavoie au lendemain du jour du vote.

Surprise

Dans une entrevue téléphonique accordée au Coup d’œil, la nouvelle mairesse de Saint-Rémi, Mme Gagnon-Breton, s’est dite surprise du résultat du scrutin.  «C’était une boîte à surprises.  J’étais confiante, mais obtenir 500 votes de différences avec le deuxième, c’est une très grande surprise.»

Sa priorité, à court terme, sera d’intégrer les quatre nouveaux conseillers qui se sont joints au conseil municipal.  «Ils doivent être partie prenante et bien comprendre le système, explique Mme Gagnon-Breton.  Il faut préparer le budget qui doit être approuvé en janvier.»

Elle veut aussi redorer l’image de la ville, qui a été très médiatisée avec les arrestations de Michel Lavoie.  Questionnée sur le fait que M. Lavoie a recueilli près de 1000 votes, Mme Gagnon-Breton pense que les citoyens ont fait un choix démocratique.  «J’ai 500 votes de plus.  C’est une bonne différence du nombre de gens qui voulaient un changement d’image de Saint-Rémi.  J’ai fait du porte-à-porte, j’ai expliqué mon programme et je me suis fait connaître.  Ç’a été une formule gagnante à mon point de vue.»  

Deux autres candidats étaient dans la course.  Éric Pigeon termine au 3e rang, avec 969 votes, ce qui représente 25,76% des voix.  Enfin, Charles É. Verge a recueilli 305 votes, pour 8,11% des suffrages.

Le taux de participation à la mairie de Saint-Rémi est passé de 61% en 2009, à 64,3% en 2013.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires