MRC du Haut-Richelieu: 30 propositions pour contrer la pénurie de main-d’œuvre

Par Louise Bédard
MRC du Haut-Richelieu: 30 propositions pour contrer la pénurie de main-d’œuvre
Le Chantier de la main-d'œuvre a rassemblé une centaine de personnes des milieux économiques et communautaires, du monde municipal, de l'éducation et de la santé. (Photo : : Le Canada Français - Jessyca Viens Gaboriau)

Entreprises. Trente propositions pour contrer la pénurie de -main-d’œuvre ont été formulées par les participants au -Chantier de la -main-d’œuvre du -Haut-Richelieu 2025, organisé le 29 avril, à -Saint-Jean–sur-Richelieu.

S’ajoute l’engagement des élus des quatre paliers de gouvernement de travailler ensemble pour assurer la cohésion régionale afin de relever le défi de combler 2000 postes d’ici 2025.

Une centaine de personnes provenant des milieux économiques et communautaires, du monde municipal, de l’éducation et de la santé ont répondu à l’invitation du député de -Saint-Jean à l’Assemblée nationale, -Louis -Lemieux, de discuter de pénurie de -main-d’œuvre.

À ses côtés, la députée fédérale, -Christine -Normandin, le préfet de la -MRC du -Haut-Richelieu, -Réal -Ryan, et la mairesse de -Saint-Jean, -Andrée -Bouchard. Les élus ont voulu parler d’une seule voix et exprimer la volonté de travailler ensemble pour faire avancer les actions.

« -Pouvoir profiter plutôt que subir la rareté de -main-d’œuvre », a été le cri de ralliement du député -Lemieux qui n’y voit qu’un début dans la concertation régionale. Un suivi des propositions sera assuré par -NexDev, l’organisme de développement économique de la région. « -La rareté de la -main-d’œuvre constitue une priorité économique régionale », a déclaré le préfet.

Dix grands thèmes orientaient les discussions avec la préoccupation de formuler des suggestions d’actions concrètes. Il a été question de transport, de diversité et d’inclusion, de logement, d’immigration, de services de garde, de formation, de rétention (du personnel) et de la marque employeur, d’automatisation et de robotisation, de rayonnement et de politique.

Transport

Au chapitre du transport, il a été recommandé d’effectuer une étude des déplacements des employés des entreprises afin d’identifier les besoins. Un projet de navettage vers les parcs industriels de -Saint-Jean, d’Iberville et de -Lacolle a été suggéré.

L’idée de combler les places libres dans les autobus scolaires par les travailleurs a été lancée pour pallier le manque de services de transport collectif dans les zones rurales.

Diversité

Une proposition a été soumise de constituer un groupe de dix employeurs prêts à embaucher des personnes sans emploi ayant des besoins particuliers. Une campagne de séduction est souhaitée pour inciter les personnes plus âgées à réintégrer le milieu du travail. « -Accompagne ton voisin », est un autre projet pour amener des personnes isolées à effectuer des démarches d’emploi.

Au chapitre de l’immigration, les participants ont demandé que le processus d’embauche de travailleurs étrangers temporaires soit simplifié. Les -PME devraient pouvoir faire appel à une -personne-ressource pour les aider dans leurs démarches administratives. Une campagne de promotion de la région pourrait être menée pour inciter des immigrants à s’installer chez nous.

Logement

C’est bien beau attirer de nouveaux travailleurs, mais encore -faut-il pouvoir les loger. Pour contrer la pénurie de logements, il est proposé de transformer des locaux commerciaux inutilisés en logements ou encore d’inciter les propriétaires de résidences à convertir leur -sous-sol en logement.

Des propositions ont aussi été formulées concernant le développement de services de garde, notamment par le recrutement de responsables de ces services ou encore la production d’un bottin de ressources pour les responsables de services de garde en milieu familial.

Formation

Concernant la formation, la création d’une banque de données régionales sur les besoins des entreprises serait nécessaire et contribuerait à développer les compétences de la -main-d’œuvre déjà en emploi dans la région. La création d’une passerelle entre le -Centre de services scolaire et le -Cégep a aussi été proposée pour mieux orienter certains jeunes et éviter le décrochage scolaire.

Une campagne de communication pour valoriser la formation et développer une culture de perfectionnement dans la région est aussi souhaitée.

Parmi les propositions pour assurer la rétention du personnel, mentionnons l’encouragement fait aux employeurs de s’adapter aux travailleurs de différentes générations, de veiller à la conciliation -travail-famille et la reconnaissance des employés.

Sensibiliser 50 % des entreprises à l’importance de l’automatisation de leurs opérations pourrait contribuer à réduire la pénurie de travailleurs.

Mentionnons enfin la proposition de mener une campagne majeure de promotion pour accroître la notoriété de la région à l’exemple de la ville de -Trois-Rivières. L’idée d’un guichet unique d’accueil des nouveaux arrivants a aussi été défendue tout comme celle d’une table de concertation régionale de l’événementiel.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires