Napierville: les citoyens sensibilisés au partage de la route

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Napierville: les citoyens sensibilisés au partage de la route
@BV:Des tapis étaient disposés autour du camion de la SAAQ pour montrer l'étendue des angles morts d'un tel véhicule. (Photo : Coup d'œil – Marc-André Couillard)

ACTUALITÉ – À la demande de la municipalité de Napierville, la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) et la Sûreté du Québec (SQ), ont tenu une journée de sensibilisation au partage de la route, de façon à favoriser une meilleure cohabitation entre les véhicules, les piétons et les cyclistes.  

Un camion de la SAAQ était stationné au centre communautaire de Napierville, le 29 mai. Tout autour du camion, un tapis rouge délimitant les angles morts du conducteur était déployé.

Ce simple exercice nous permet de comprendre que le chauffeur ne peut pas voir un piéton ou un cycliste qui se trouverait à une distance de 3,5 m de chaque côté ou à l’avant du camion, de même qu’à 3 m à l’arrière.

«C’est la municipalité qui a initié ça, explique Chantale Pelletier, mairesse de Napierville. On veut essayer de conscientiser les piétons et les cyclistes. Une brigadière nous a déjà rapporté qu’une auto l’avait frôlée, même si elle avait son dossard. C’est un souci qu’on a et on veut marteler le message.»

Des élèves des écoles Daigneau et Louis-Cyr ont aussi participé à l’activité.

«Les piétons et les cyclistes doivent établir un contact visuel avec les automobilistes et les camionneurs avant de traverser la rue, expliquait un contrôleur routier à un groupe d’élèves. Si tu ne vois pas les yeux du chauffeur dans les miroirs, il ne te voit pas non plus.»

À l’intérieur du camion de la SAAQ, les participants pouvaient faire un exercice de réalité virtuelle, permettant de visualiser la distance de freinage supplémentaire d’un véhicule qui roule au-dessus de la limite permise.

La SQ rappelle que dès qu’un piéton ou un cycliste attend sur le trottoir, à une traverse piétonnière, il a la priorité. Les véhicules doivent alors s’immobiliser pour le laisser passer, sans quoi, ils commettent une infraction.

Quelques statistiques

  • En 2017, 69 piétons sont décédés, dont 16 dans un accident impliquant un véhicule lourd. Au total, 2697 piétons ont été victimes d’un accident de la route (décès, blessés graves et légers).
  • En 2017, 11 cyclistes sont décédés, dont 4 dans un accident impliquant un véhicule lourd. Au total, 1723 cyclistes ont été victimes d’un accident de la route (décès, blessés graves et légers).
  • 30 % des conducteurs et des passagers de véhicules de promenade décédés ne portaient pas leur ceinture.
  • 35,7 % des passagers arrière décédés ne portaient pas leur ceinture.
  • Rouler à 60 km/h dans une zone de 50 km/h augmente la distance de freinage de 9 m. La distance de freinage augmente de 11 m, lorsque l’on circule à 80 km/h dans une zone limitée à 70 km/h.
  • Lorsqu’un véhicule heurte un obstacle à une vitesse de 50 km/h, l’impact multiplie le poids d’une personne ou d’un objet par 20.
  • Un impact à 100 km/h équivaut à une chute de 14 étages.

Source: SAAQ.

Les contrôleurs routiers et les policiers de la SQ ont profité de cette journée pour sensibiliser les camionneurs et les automobilistes qui circulaient sur la rue de l’Église.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires