Philippe Couillard promet de construire l’hôpital de Vaudreuil-Dorion

Par Steve Sauve
Philippe Couillard promet de construire l’hôpital de Vaudreuil-Dorion
Plus de 300 militants se sont réunis au Centre communautaire de Saint-Antoine-Abbé pour le passage de Philippe Couillard.

Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, s’engage à construire l’hôpital de Vaudreuil-Dorion et à implanter un pôle logistique qui pourrait créer plus de 12 000 emplois dans la région, s’il est élu le 7 avril prochain.  

C’est ce qu’il a avancé lors de son passage dans la circonscription d’Huntingdon, le mardi 11 mars, à la salle du Centre communautaire de Saint-Antoine-Abbé, où se sont réunis environ 300 militants. 

Celui qui aspire à devenir le premier ministre du Québec soutient que la construction d’un nouvel hôpital dans la région est la solution aux problèmes d’engorgement aux urgences des hôpitaux du Suroît et de Barrie-Memorial.

« Le gouvernement Marois a fait des compressions sans précédent dans le domaine de la santé. Comme elle n’est pas capable d’aller chercher des investisseurs, elle a fait des coupures, mentionne M. Couillard. La solution régionale pour améliorer l’accessibilité aux soins de santé est la construction d’un nouvel hôpital à Vaudreuil-Dorion et nous allons le faire. »

L’ancien neurochirurgien ne s’est toutefois pas avancé sur l’emplacement du futur hôpital ou sur une date qui marquerait le début de la construction, s’il est élu. « À la suite de notre victoire, nous devrons consulter le dossier afin de voir ce que le gouvernement péquiste a fait comme travail. Je suis persuadé que le Parti québécois n’a pas travaillé le projet depuis son entrée au pouvoir », dit-il

Corridor commercial avec l’autoroute 30

L’autre point qui a retenu l’attention des militants est la création d’un pôle logistique dans le Suroît. En fait, le souhait des libéraux est de développer un corridor commercial le long de l’autoroute 30.

« Cela va créer un outil de développement économique pour toute la région de la Montérégie-Ouest, précise le chef. Il faut aussi regarder les retombées fiscales estimées du pôle logistique qui sont de 1,9 G$ pour le gouvernement du Québec et 600 M$ pour le gouvernement fédéral ». 

Le chef estime que le pôle génèrera  à lui-seul 10 000 emplois directs et 2000 emplois indirects.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires