Pierre-Luc Lavertu en politique pour l’environnement

Par Louise Bédard
Pierre-Luc Lavertu en politique pour l’environnement
Pierre-Luc Lavertu est le candidat de Québec solidaire dans le comté de Saint-Jean.  (Photo : : Le Canada Français - Julien Saguez)

Pierre-Luc Lavertu, candidat de Québec solidaire dans le comté de Saint-Jean, s’est lancé en politique en raison de ses préoccupations pour l’environnement.

Diplômé en physique, ce père de trois enfants a travaillé dans le domaine biomédical, en usine, en enseignement et en agriculture. Ces dernières années, il s’est concentré sur des projets en agriculture s’inspirant de la permaculture et de l’agriculture régénératrice.

Mettre en œuvre le meilleur plan pour faire face à la crise climatique, protéger les familles contre la hausse du coût de la vie, régler la crise du logement et reconstruire le système de santé en misant sur la prévention et l’accès aux coins de proximité sont les priorités du parti que défend M. Lavertu. Il ajoute à cette liste une priorité qui lui tient à cœur: l’amélioration des conditions de travail des travailleurs.

Environnement

Dans ses échanges avec les électeurs, la hausse du coût de la vie est une préoccupation qui ressort, mentionne-t-il. Dans les milieux écologiques avec lesquels il s’affiche, c’est la protection des golfs et des boisés qui retient l’attention.

« Il faut augmenter le couvert végétal. Autant protéger ce que l’on a déjà, les golfs, que de revégétaliser les endroits où personne ne marche. Tout ce qui est terrain vague, où il n’y a pas de projet de construction à moyen terme, il faut juste arrêter de tondre le gazon pour créer des milieux favorables aux espèces sauvages et favoriser ainsi la biodiversité », fait-il valoir.

Interrogé sur les propositions qui distinguent Québec solidaire des autres partis, M. Lavertu répond d’emblée les investissements massifs en transport en commun. « Plus on fait de transport en commun, plus les gens vont l’utiliser. Si plus de monde utilise le transport en commun, ça fait moins d’autos sur la route et pas besoin d’investir dans l’élargissement de routes comme la 104″, expose-t-il en faisant référence aux travaux annoncés pour l’élargissement de la route entre Saint-Jean et La Prairie. M. Lavertu est toutefois d’accord avec l’élargissement de l’autoroute 10 pour créer de véritables voies réservées pour les autobus.

Pour le Haut-Richelieu, Québec solidaire misera sur l’organisation de services d’autopartage pour assurer le maillage avec les réseaux Québec Bus et Québec Train qu’il veut mettre en place. Toujours au chapitre de l’environnement, M. Lavertu fait aussi la promotion de méthodes plus écologiques en agriculture.

Logements

Ce sont 50 000 logements sociaux et écoénergétiques que veut construire Québec solidaire. Pour le comté, le candidat parle de centaines. 

En santé, il est clair pour le candidat qu’il faut accroître les soins à domicile. Québec solidaire mise entre autres sur l’ouverture des CLSC sept jours sur sept et 24 par jour. Aux projets de construction d’écoles et d’agrandissement du Cégep, M. Lavertu convient qu’il faut répondre aux besoins et c’est la raison pour laquelle Québec solidaire est contre les baisses d’impôt et veut investir dans les services publics. 

Travail

Enfin, Pierre-Luc Lavertu se dit touché par les conditions de travail des travailleurs. Le parti propose de hausser à 18$ de l’heure le salaire minimum. Il fait remarquer que plusieurs personnes travaillant à temps plein doivent tout de même faire appel aux banques alimentaires. 

Quant à la proposition d’accorder quatre semaines de vacances à tous, c’est tout à fait sensé pour lui. « On ne vit pas pour travailler. On travaille pour vivre », fait valoir M. Lavertu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires