Plattsburgh courtise VegPro International

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Plattsburgh courtise VegPro International

AGRICULTURE. VegPro International, le plus important producteur de laitue au Canada, fera tout en son pouvoir pour garder son usine de Sherrington ouverte. Son président, Gerry Van Winden, a toutefois reçu une offre de Plattsburgh (New York), où il n’aurait plus à se soucier des quotas de travailleurs étrangers pour combler la pénurie de main-d’œuvre.

C’est ce que révèle un dossier sur l’avenir du géant agroalimentaire, paru la semaine dernière, dans l’hebdomadaire La Terre de chez nous.

Le compte à rebours est commencé chez VegPro International. Avec l’entrée en vigueur du nouveau Programme fédéral de travailleurs étrangers temporaires (PTET), l’entreprise devra réduire à 10% son nombre d’employés étrangers en 2016. Elle en emploie présentement 120 en provenance de pays comme le Mexique et le Guatemala, soit l’équivalent de 30% de son personnel sur le plancher.

M. Van Winden l’a répété au Coup d’œil, déménager l’usine au sud de la frontière est la dernière chose qu’il souhaite. Mais les offres sont sur la table et les nouvelles règles imposées par le gouvernement de Stephen Harper vont bientôt le rattraper.

Changer les règles

«Nous pensons être capables de faire changer les règles, d’influencer les politiques, mais ce sera peu probable avant les élections fédérales», croit M. Van Winden, à la fois optimiste et réaliste.

Le président de VegPro International continue ses démarches auprès des ministres québécois du Travail et de l’Immigration. Il souhaite faire modifier le statut de son entreprise, considérée comme une usine de transformation alimentaire. La question ne se poserait plus si elle avait un statut d’entreprise agricole, puisqu’elle serait d’emblée exclue des nouvelles restrictions du PTET.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires