Plus de 10 cents d’écart entre les villes de la région

Par Leo Gagnon
Plus de 10 cents d’écart entre les villes de la région
Des prix colligés par TC Média en date du lundi 26 août montrent des variations de 10 cents le litre dans la région.

Entre Lacolle qui affiche l’essence à 1,31.9 $ le litre, Châteauguay à 1,42.9$ et Saint-Jean-sur-Richelieu à 1,41.4$, l’écart atteint plus 10 cents de différence. Ces prix colligés par TC Média en date du lundi 26 août montrent des variations importantes entre les villes de la région.

Le prix moyen au Québec, selon Essence Montréal, un site privé qui répertorie les montants affichés un peu partout en province, se situait à 1,39.2 $, ce même lundi, alors que CAA-Québec parlait plutôt d’un coût réaliste, en Montérégie, de 1,40 $.

Qu’elles soient situées près des frontières américaines, d’un Costco, ou d’une réserve amérindienne, ou qu’elles soient éloignées des grands centres, ou en forte concurrence, les stations-services ont de multiples raisons pour afficher leurs prix à la hausse ou à la baisse.

Chose certaine, pour le spécialiste en politiques énergétiques à HEC Montréal, Pierre-Olivier Pineau, les gens semblent avoir une fixation sur les coûts de l’essence.

« C’est très rare de voir le même prix dans tous les magasins », explique M. Pineau. Le spécialiste suggère de faire l’essai et de demander à cinq personnes, dans une même rangée d’avion, combien ils ont payé leur billet. Les cinq réponses seront différentes. M. Pineau fait donc le parallèle avec l’essence.

Variations de prix

Il y a deux éléments qui pourraient aussi expliquer certaines variations de prix. Le premier est la collusion, un acte illégal, très difficile à prouver. Il y a eu des cas ces dernières années, notamment dans la région de Sherbrooke.

Le second, dont l’illégalité est encore plus difficile à démontrer, est la « collusion tacite ». « Sans s’appeler et se coordonner spécifiquement, on jette un petit coup d’œil, sans communication explicite, et on se met d’accord pour aller dans la même direction », détaille M. Pineau.

« Une proportion de la population moins fortunée est prise en otage parce qu’une partie choisit délibérément d’avoir de plus grosses voitures ou participe à l’étalement urbain, des tendances collectives alimentées de choix individuels », analyse le spécialiste.

Tendances

En suivant les tendances des derniers mois, les automobilistes ont pu constater que les stations-services augmentent leurs prix le jeudi, parfois le mercredi, ou le vendredi.

Le jeudi 1er août, la hausse semblait généralisée, même à Lacolle, aux frontières du Québec et des États-Unis, où on affichait 1,35.8 $ avant d’atteindre 1,41.5 $ le lendemain.

Le deuxième jeudi de juillet a toutefois connu une hausse plus marquée encore, juste avant la période de la construction, ce qui faisait dire à certains chroniqueurs qu’on assiste chaque année à une taxe-vacances.

Coup d’oeil vous suggère l’article Des variations qui font pomper les automobilistes

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires