Steve Trinque représentera les libéraux dans Iberville

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Steve Trinque représentera les libéraux dans Iberville
Les candidats Steve Trinque (Iberville), Benjamin Roy (Saint-Jean) et Jean-Claude Poissant (Huntingdon) entourent la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade. (Photo : : Le Canada Français - Laurianne Gervais-Courchesne)

Élections Le coach en gestion d’entreprise Steve Trinque a été choisi par le Parti libéral du Québec (PLQ) pour représenter la circonscription d’Iberville, dont les municipalités de Noyan et de Saint-Georges-de-Clarenceville font partie. Sa candidature aux prochaines élections provinciales a été officialisée le 21 juillet par la cheffe du PLQ, Dominique Anglade. Cette dernière était de passage dans une ferme laitière de Saint-Jacques-le-Mineur pour annoncer cinq candidatures en Montérégie.  

La soirée était animée par la députée de Jeanne-Mance-Viger, Filomena Rotiroti. Cette dernière a souligné le parcours de Steve Trinque avant de l’inviter à monter sur scène. Le candidat est notamment connu dans le milieu des affaires pour avoir fondé et présidé l’agence MXO, basée à Saint-Jean-sur-Richelieu. 

En 2019, il l’a vendue. Depuis, il se concentre sur sa pratique de coach en gestion d’entreprise. Il cumule aussi 15 années d’enseignement à l’Université de Sherbrooke. Il a également été le récipiendaire du prix Personnalité d’affaires de l’année lors du Gala de l’Excellence de la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Richelieu de 2018. 

Rêve

Originaire du secteur Iberville, Steve Trinque réside à Sainte-Angèle-de-Monnoir depuis 16 ans. Après s’être impliqué en coulisse dans plusieurs campagnes électorales, notamment auprès du libéral Jean Rioux qui était présent jeudi soir, Steve Trinque fait le saut en politique active. 

« C’est un rêve qui se réalise. La politique me coule dans les veines. Après 25 ans de carrière comme chef d’entreprise engagé, chargé de cours universitaire et coach exécutif, les astres se sont enfin alignés pour que je puisse réaliser mon rêve de servir mes concitoyens et de me porter candidat dans mon fief, Iberville », s’est-il exclamé sur la scène. 

Santé mentale

Steve Trinque a décoché une flèche à la députée sortante, Claire Samson, anciennement de la Coalition avenir Québec (CAQ) et maintenant avec le Parti conservateur du Québec, lorsque le journal l’a questionné sur les enjeux vécus par les municipalités de son comté, dont les problèmes d’eau à Saint-Georges-de-Clarenceville. 

« Dans les huit dernières années, Iberville a eu une députée absente. Dans les premières choses que je veux faire, c’est l’inventaire des problématiques. Mon engagement, c’est d’aller voir toutes les collectivités et de faire cet inventaire. Les ressources sont limitées. Il faut faire en sorte qu’elles sont distribuées au bon moment. J’entends parler des problèmes de Clarenceville depuis des années. Pourquoi n’est-ce pas fait? Est-ce à cause de la CAQ? Je voudrais qu’on remette ça en haut de la liste », dit-il.

L’enjeu de la santé mentale est également cher à Steve Trinque. « J’ai accompagné plein d’organisations durant les trois dernières années. Toute la pression que l’on vit actuellement, qui est financière, a des conséquences sur la santé mentale sur tous les citoyens », poursuit-il. 

Valeurs libérales

Steve Trinque ne cache pas avoir regardé tous les programmes des formations et avoir eu des discussions avec d’autres partis politiques, incluant la CAQ, avant de choisir les libéraux. « Après analyse, j’ai choisi le programme et le parti qui correspondaient le plus à mes valeurs et que je considère actuellement être les meilleurs leviers pour aider ma région », indique M. Trinque.

« La justice sociale pour tous, le vrai débat démocratique, le respect de la charte des droits et liberté, le respect et le rayonnement de la langue française et de la culture québécoise tout en ayant une appartenance et une cohabitation canadienne sereine [ainsi que] le développement économique soucieux de l’environnement sont les valeurs que j’ai trouvées dans le programme libéral », enchaîne l’homme de 50 ans et père de deux enfants. Il est d’avis que les valeurs libérales méritent d’être entendues.

Outre la candidature de M. Trinque, Mme Anglade a annoncé les candidats Marc Blanchard (Beauharnois) et Rodrigue Asatsop (Sanguinet). Elle a aussi dévoilé les candidatures pour les circonscriptions de Saint-Jean et d’Huntingdon, soit Benjamin Roy et Jean-Claude Poissant. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires