Près de 24 millions pour le comté de Huntingdon

SUPPORT. Les 28 municipalités de la circonscription provinciale de Huntingdon se partageront une somme de 23 875 518 $ octroyée sur les cinq prochaines années pour leur permettre de compléter la réalisation d’importants travaux d’infrastructures. 

Rappelons d’entrée de jeu que les municipalités de Dundee, Elgin, Franklin, Godmanchester, Havelock, Hemmingford, Hinchinbrooke, Howick, Huntingdon, Saint-Chrysostome, Sainte-Clotilde-de-Châteauguay, Sainte-Martine, Saint-Rémi, Saint-Urbain-Premier et Très-Saint-Sacrement sont notamment ciblées par cette importante annonce.

Celle-ci a été dévoilée le vendredi 29 août en matinée par le député de Huntingdon et whip en chef du gouvernement, Stéphane Billette, au nom du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et député de Châteauguay, Pierre Moreau. Le sénateur, l’honorable Jean-Guy Dagenais, a aussi participé à la conférence de presse, au nom du ministre de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires  intergouvernementales, Denis Lebel.

Ce montant important a été consenti dans le cadre de la toute nouvelle entente fédérale-provinciale relative au Fonds fédéral de la taxe sur l’essence (FTE)  et de la contribution du gouvernement du Québec.

Plus de latitude pour les municipalités

Concrètement, celle nouvelle version du FTE pourra servir pour des projets plus divers que la précédente, ce qui signifie que les municipalités bénéficieront de plus de souplesse quant aux types de réalisations pouvant être financées.

En effet, avant le FTE était employé pour financer des chantiers touchant au transport en commun, au traitement des eaux usées, à l’eau potable, à  la gestion des déchets solides, aux systèmes communautaires de production d’énergie, aux routes et ponts locaux et au  renforcement des capacités.

Dès cette année, il peut aussi être employé pour des projets relatifs aux grandes routes, aux aéroports locaux et régionaux, au transport ferroviaire sur courtes distances, au transport maritime sur courtes distances, à l’atténuation des catastrophes, à  la connectivité et la large bande, au réaménagement des friches industrielles, à  la culture, au tourisme, au sport et aux loisirs.

« Notre gouvernement est fier de proposer aux municipalités un financement prévisible et à long terme pour les aider à bâtir et à revitaliser leur infrastructure publique, tout en créant des emplois et en favorisant la prospérité à long terme », précise M. Dagenais.

Pour sa part, M. Billette qualifie cette entente revampée de très bonne nouvelle pour les municipalités de son comté. Il estime que cette aide gouvernementale est un investissement des plus précieux pour l’avenir de ces localités qui pourront réaliser dans les cinq prochaines années, d’importants travaux d’infrastructures et de mise aux normes de leurs installations afin de garantir des services publics performants et répondant ainsi aux attentes des citoyens.

Au totaldans le cadre du Fonds fédéral de la taxe sur l’essence et de la contribution du gouvernement du Québec, l’aide financière destinée aux infrastructures municipales du Québec totalise 2,67 milliards de dollars pour les cinq prochaines années. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires