Présence accrue des policiers dans les sentiers de motoneige et de quad

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Présence accrue des policiers dans les sentiers de motoneige et de quad
Les opérations IMPACT VHR visent à diminuer le nombre de collisions mortelles et avec blessés graves sur les réseaux routiers et récréotouristiques.  (Photo : : Icimédias- Archives)

Actualité. Les policiers motoneigistes et quadistes de la Sûreté du Québec (SQ) seront très présents sur les sentiers fédérés du Québec, et ce, tout au long de la période hivernale. 

Cette initiative est nommée Opération IMPACT Véhicules hors route (VHR). Elle est menée de concert avec les Fédérations des clubs de motoneigistes du Québec, la Fédération québécoise des clubs quads et le ministère des Transports. 

Ces opérations visent à diminuer le nombre de collisions mortelles et avec blessés graves sur les réseaux routiers et récréotouristiques. 

Prévention

Ces opérations permettent aux policiers de faire des interventions ciblées auprès des adeptes de VHR qui ont des comportements pouvant compromettre leur sécurité et celle des autres. 

« Par le financement des Opérations IMPACT, le gouvernement du Québec souhaite favoriser un environnement plus sécuritaire pour les adeptes de VHR, mais aussi pour l’ensemble des usagers qui empruntent les chemins publics croisant ces sentiers », indique la SQ dans son communiqué. 

De leur côté, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec et la Fédération québécoise des clubs quads invitent aussi les adeptes de VHR à adopter des pratiques sécuritaires, mais également respectueuses de l’environnement et de la quiétude des citoyens.

Rappel de la réglementation

Depuis le 10 septembre 2021, le conducteur d’un véhicule hors route doit posséder un permis de conduire valide en tout temps, donc autant pour traverser et emprunter un chemin public que pour circuler en sentier, sur une terre publique ou sur un territoire privé appartenant à une municipalité. De plus, il doit respecter les conditions et les limitations prévues au permis de conduire. 

Les quadistes et les motoneigistes sont soumis aux mêmes lois que les automobilistes en matière de conduite avec les capacités affaiblies par la drogue, l’alcool ou une combinaison des deux. 

La limite de vitesse dans les sentiers est de 50 km/h pour les quads et de 70 km/h pour les motoneigistes.

Il est obligatoire de se conformer à la signalisation dans les sentiers. 

Enfin, les personnes âgées de 16 et 17 ans, en plus d’obtenir un certificat d’aptitude délivré par les différtentes fédérations, doivent détenir un permis de conduire en règle et respecter les conditions qui y sont associées. 

Deux principales causes de collisions mortelles

La conduite avec les capacités affaiblies et la vitesse sont les deux principales causes de collisions mortelles en quad et en motoneige, rappelle la SQ. 

Au cours de la saison 2021-2022, 27 quadistes ont péri lors de 27 collisions mortelles. De plus, 24 motoneigistes ont aussi perdu la vie dans 24 collisions mortelles au cours de la même année, sur le territoire de la SQ. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires