Production et transformation de cannabis:La Sûreté du Québec appelle à la vigilance des citoyens

Production et transformation de cannabis:La Sûreté du Québec appelle à la vigilance des citoyens
Une odeur persistante d’humidité et de solvant

Bien que la saison de production extérieure de cannabis soit terminée, les trafiquants poursuivent leurs activités à l’intérieur.  La Sûreté du Québec (SQ) invite la population à la vigilance, notamment en ce qui concerne les risques associés à la production et à la transformation de cannabis.

La SQ travaille de pair avec Revenu Québec et Hydro-Québec dans le but de réduire l’expansion de ce phénomène de production et de trafic de marijuana et pour récupérer les actifs des criminels.

Connaissez-vous bien vos locataires?

Les propriétaires doivent faire preuve de prudence lorsqu’ils décident de louer une résidence ou leur chalet à des inconnus.  La culture de cannabis dans des résidences engendre des dommages permanents qui en affectent grandement la valeur, en plus d’entraîner des risques d’incendie ou de saisie de la résidence.  Il est donc recommandé de bien vérifier l’identité du locataire et ses références.

Risque

La SQ invite les citoyens à la vigilance, notamment en ce qui concerne les activités de transformation du cannabis.  Il est fréquent que cette activité de transformation engendre des incendies pouvant causer la mort, entre autres à cause de l’usage de solvants (de type naphta), qui sont chauffés.

Certains indices peuvent révéler la présence d’activités de transformation de cannabis dans votre entourage comme une odeur persistante d’humidité et de solvant, la présence de fumée ou un bruit sourd continu, souvent signe de l’utilisation d’une hotte de cuisine ou d’un système de ventilation improvisé.

Si vous croyez que des gens transforment du cannabis dans votre entourage, la SQ vous invite à communiquer avec le service des incendies.  Toute information concernant le trafic ou la production de cannabis peut être communiquée en tout temps et de façon confidentielle, à la Centrale de l’information criminelle de la SQ au 1 800 659-4264.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires